Arabie saoudite : le « check » entre Joe Biden et Mohammed ben Salmane fait polémique et illustre l’influence grandissante du prince héritier saoudien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Capture d'écran YouTube / DR
Joe Biden a été accueilli en Arabie saoudite par Mohammed ben Salmane.

Diplomatie

Arabie saoudite : le « check » entre Joe Biden et Mohammed ben Salmane fait polémique et illustre l’influence grandissante du prince héritier saoudien

Lors de sa première tournée au Moyen-Orient, le président américain Joe Biden a été accueilli en Arabie saoudite au palais royal de Jeddah par Mohammed ben Salmane.

Le « check », le geste de salutation, entre Joe Biden et Mohammed ben Salmane n’est pas passé inaperçu, alors que certains reprochent au président américain cette visite en Arabie saoudite, accusée de nombreuses violations des droits humains, et que de lourds soupçons pèsent sur la responsabilité du prince héritier saoudien dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. 

Cette rencontre était le point d’orgue d’une tournée au Moyen-Orient, alors que Washington cherche à convaincre le royaume d’ouvrir les vannes de sa production pétrolière. Ces échanges pourraient permettre d’abaisser le prix du gallon d’essence à l’approche des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Lorsqu’il était encore candidat, Joe Biden avait promis de traiter l’Arabie saoudite en « paria », à cause de l’assassinat en 2018 du journaliste et critique saoudien Jamal Khashoggi. Une fois élu, il avait déclassifié un rapport accablant sur la responsabilité du prince dans ce meurtre.

Le président américain Joe Biden a donc rencontré et fait un « check » du poing vendredi avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, accusé de graves violations des droits humains et considéré par Washington comme le commanditaire de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Le salut poing contre poing entre le président américain et MBS a été largement commenté.

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !