Sur Mars, Curiosity photographie les deux lunes ; une mystérieuse hécatombe de dauphins aux États-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Phobos et DéimosDepuis la planète Mars, le rover Curiosity, actuellement en route vers le mont Sharp, a observé les deux lunes de Mars, Phobos et Déimos, au moment où la plus grande occultait l’autre.
Phobos et DéimosDepuis la planète Mars, le rover Curiosity, actuellement en route vers le mont Sharp, a observé les deux lunes de Mars, Phobos et Déimos, au moment où la plus grande occultait l’autre.
©Reuters

Atlantico Sciences

Sur Mars, Curiosity photographie les deux lunes ; une mystérieuse hécatombe de dauphins aux États-Unis

Et aussi : Galaxy Gear, la montre connectée de Samsung, se précise ; Nova Delphini 2013, une « nouvelle » étoile dans le ciel ! ; Les pesticides modifient-ils l'écosystème global ?

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Une mystérieuse hécatombe de dauphins aux États-Unis

Une hécatombe de grands dauphins est en train de se produire sur la côte est des États-Unis. L’événement est classé « mortalité inhabituelle » et s’inscrit comme le 60e depuis 1991. Retour sur l’étrangeté du phénomène.

Depuis le début du mois de juillet 2013, 228 grands dauphins (Tursiops truncatus) ont été découverts échoués, morts ou mourants, sur la côte est des États-Unis. L’hécatombe se produit plus précisément entre l’État de Virginie et la ville de New York. En juillet, seulement dans l’État de Virginie, 45 dauphins ont été retrouvés morts, contre 7 en moyenne les années précédentes, d’après la NOAA.

Lire la suite sur Futura-sciences

Sur Mars, Curiosity photographie les deux lunes

Depuis la planète Mars, le rover Curiosity, actuellement en route vers le mont Sharp, a observé les deux lunes de la planète Phobos et Déimos, au moment où la plus grande occultait l’autre.

Le géologue Curiosity, qui analyse les roches martiennes à la recherche du climat de la Planète rouge il y quelque 4 milliards d’années, observe aussi le ciel. Depuis le 4 juillet, d’ailleurs, il n’a plus grand-chose à faire car, après avoir examiné le lit d’une ancienne rivière, le rover roule sans s’arrêter (sauf la nuit) pour atteindre le pied du mont Sharp distant d’environ 8 km.

Lire la suite sur Futura-sciences

Galaxy Gear, la montre connectée de Samsung, se précise

Samsung pourrait bien être la première firme à dévoiler sa montre connectée dont elle a déposé la marque, la Galaxy Gear, lors d’une conférence de presse le 4 septembre. Cette montre, dotée d’un écran Oled, synchroniserait certaines fonctions mobiles en se connectant à un smartphone ou une tablette via une liaison Bluetooth.

Le marché des smartwatchs, les montres « intelligentes », est considéré comme le prochain Eldorado pour les fabricants de terminaux mobiles. On prête à tous les grands noms du secteur des projets dans ce domaine, à commencer par Apple, Google, Microsoft, Sony et l’incontournable Samsung. Le géant coréen serait d’ailleurs le mieux placé dans cette course.

Lire la suite sur Futura-sciences

Nova Delphini 2013, une « nouvelle » étoile dans le ciel !

Tout près du Triangle d’été, depuis une semaine, un nouvel astre est apparu, encore visible à l’œil nu. C’est une nova, résultat d'une gigantesque explosion. Il faut l'observer rapidement, avant que l'étoile se calme.

L’événement est rare : le 14 août dernier, une nouvelle étoile, d'abord repérée par un astronome amateur japonais, est apparue dans le ciel de l’hémisphère nord, au bord de la petite constellation du Dauphin. Son éclat, qui décroît, la rend visible avec une paire de jumelles, et même à l’œil nu. Elle n’est pas difficile à trouver : il faut repérer le fameux Triangle d’été, formé par trois étoiles très brillantes : Véga (de la constellation de la Lyre), Altaïr (de l’Aigle) et Deneb (du Cygne).

Lire la suite sur Futura-sciences

Les pesticides modifient-ils l'écosystème global ?

Les pesticides sont un moyen de lutte contre les espèces nuisibles pour les cultures agricoles. Efficaces, les produits phytosanitaires modifient l’équilibre de bon nombre de populations sauvages. Toutefois, le manque d’études empêche une reconnaissance claire de ce lien de cause à effet. Dans son numéro consacré aux problèmes des pesticides, la revue Science dresse un bilan des connaissances actuelles.

Dans son dernier numéro, la revue Science propose une édition spéciale consacrée aux pesticides et à leur influence sur l’écosystème mondial. Ces 50 dernières années, la population du globe a doublé, et l’agriculture s’est intensifiée. Or, la surface des terres arables n’a augmenté que de 10 %. l'usage s'est dans le même temps fortement accru pour que la production suive. L’inquiétude des pouvoirs publics et des consommateurs sur les effets environnementaux indésirables des produits phytosanitaires n’a cessé de croître depuis les années 1960. Craintes ayant un fondement, puisque de plus en plus appuyées par la science.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !