Des solutions à la pénurie du pétrole, alerte aux méduses, la photographie d'une fausse collision cosmique... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des solutions à la pénurie du pétrole, alerte aux méduses, la photographie d'une fausse collision cosmique...
©

Atlantico Sciences

Des solutions à la pénurie du pétrole, alerte aux méduses, la photographie d'une fausse collision cosmique...

... et les autres sciences du moment : un drone pour recharger des appareils électroniques et des superterres formées très tôt dans la Voie lactée.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Hubble photographie une fausse collision cosmique

Le télescope spatial américain Hubble s'est penché sur le cas étrange de la paire de galaxies NGC 3314. Contrairement aux apparences, il s'agit d'une fausse collision entre les deux galaxies qui sont simplement alignées quand on les regarde depuis la Terre.

Bien que l'univers soit immense, les collisions entre galaxies ne sont pas rares. Notre Voie lactée et Andromède connaîtront cette situation dans 4 milliards d'années mais d'autres galaxies n'ont pas attendu pour entrer en collision. On pense par exemple aux « Quatre Fantastiques », une fusion titanesque entre quatre galaxies qui se déroule à environ 5 milliards d'années-lumière de nous, ou encore à la rencontre entre ESO 593-IG 008 et Iras 19115-2124 qui cache une triple collision dont le résultat final évoque la fée Clochette !

Lire la suite sur Futura Sciences

Le végétal, une alternative au pétrole ?

La biomasse peut représenter une alternative au pétrole. Cette source d'énergie est renouvelable et non polluante si on l'utilise bien et sans la mettre en concurrence avec les surfaces agricoles. L'utilisation de la biomasse est-elle une réalité ou représente-t-elle encore une perspective (trop) lointaine ?

Une nouvelle vague s’est mise en mouvement parmi les chimistes à l’échelle mondiale, dans des laboratoires académiques comme dans l’industrie, qui ont répondu présents pour relever ce nouveau défi : trouver une alternative au pétrole, ressource non renouvelable menacée de pénurie. Tout cela en gardant en vue l’objectif de développer des procédés respectueux de l’environnement en limitant le réchauffement climatique, en fabriquant des produits peu polluants, si possible recyclables et peu coûteux. Pour répondre à ces défis, on a pensé à une ressource considérée renouvelable : la biomasse.

Lire la suite sur Futura Sciences

Un drone pourrait recharger à distance des appareils électroniques

Deux chercheurs de l'université du Nebraska ont récemment mis au point un drone ravitailleur capable de recharger en électricité des stations autonomes inaccessibles. Ce quadrirotor embarque une technologie permettant la distribution d’électricité sans contact.

Comment recharger la batterie d’appareils autonomes lorsqu’ils sont difficiles d’accès ? Carrick Detweiler et Brent Griffin, deux chercheurs du Nimbus Lab (university of Nebraska) ont trouvé une solution pour le moins originale. Ils ont mis au point un quadrirotor, à l’image des avions ravitaillant en carburant en plein ciel les appareils de chasse, capable de réaliser cette opération de recharge mais avec un atout supplémentaire : elle se fait à distance et sans contact !

Lire la suite sur Futura Sciences


Vers une prévision des arrivées de méduses en Paca

Les vacanciers et habitants de la région Paca pourront dès ce 1er juillet consulter des prévisions sur le risque de présence des méduses Pélagie dans les eaux de baignades. Ils peuvent déjà, s'ils le souhaitent, aider les chercheurs en leur transmettant des observations. Jellywatch.fr risque de trouver une place de choix dans les favoris de nombreux navigateurs.

Véritable hantise pour de nombreux touristes, les méduses ont pris l’habitude de faire parler d’elles durant les mois d’été, notamment lorsqu’elles arrivent en grandes quantités sur des plages. La Méditerranée ne subit en aucun cas une invasion par ces animaux gélatineux, mais il est vrai qu’ils prolifèrent un peu plus que la normale depuis le début des années 2000.

Lire la suite sur Futura Sciences

Les superterres pouvaient se former tôt dans la Voie lactée

L’existence des planètes rocheuses nécessite des éléments lourds, donc une évolution suffisamment avancée du contenu chimique d’une galaxie. On pouvait croire que seules les étoiles récentes, riches en ces éléments, pouvaient posséder des superterres. Il n’en serait rien. Des planètes rocheuses se seraient donc probablement formées tôt dans l'histoire de la Voie lactée.

La formation des planètes n’est pas qu’une question de mécanique céleste et de mécanique des fluides, c’est aussi une question de cosmochimie. Les planètes rocheuses sont riches en éléments lourds comme le fer, l’oxygène et le silicium. Ces éléments n’ont pas toujours existé dans le cosmos observable depuis le Big Bang, il y a 13,7 milliards d’années. Alors que l’hydrogène et l’hélium ont fait leur apparition dans les premières minutes de l’univers observable, les éléments plus lourds ont été synthétisés par des générations multiples d’étoiles géantes explosant sous forme de supernovae dans les galaxies. Il y a donc une histoire chimique de la Voie lactée, avec un enrichissement progressif des étoiles en éléments « métalliques », ce qui dans le langage des astrophysiciens, désigne tous les éléments plus lourds que l’hydrogène et l’hélium.

Lire la suite sur Futura Sciences

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !