Sida : le Truvada, un médicament préventif très prometteur ; un virus mortel probablement transmis par des tiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Sida : le Truvada, un médicament préventif très prometteur
Sida : le Truvada, un médicament préventif très prometteur
©Reuters

Atlantico Santé

Sida : le Truvada, un médicament préventif très prometteur ; un virus mortel probablement transmis par des tiques

Et aussi : la mère transmettrait de l'ADN bactérien à sa descendance ; le traitement de la ménopause accroît les risques de cancer de l'ovaire ; diabète : une insuline intelligente qui ajuste la glycémie en temps réel.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Un virus mortel probablement transmis par des tiques

Le virus Bourbon, nouveau venu dans la famille des thogotovirus, serait responsable du décès d’un homme dans le Kansas, aux États-Unis. Le patient était tombé malade au printemps 2014 après avoir été mordu par des tiques. Il est décédé 11 jours après le déclenchement de la maladie.

Les tiques sont des arachnides acariens qui peuvent transmettre des maladies, comme la maladie de Lyme, due à une bactérie. Mais ils peuvent aussi transmettre des virus, comme le virus Heartland, récemment découvert, et qui, depuis 2012, a causé la maladie de huit personnes dans le Missouri et le Tennessee, aux États-Unis. Autres virus pouvant être transportés par les tiques : les thogotovirus, qui comprennent au moins six virus (Araguari, Aransas Bay, Dhori, Jos, Thogoto et Upolu). Parmi eux, les virus Thogoto et Dhori sont connus pour causer des infections et des maladies humaines. Des anticorps contre le virus Thogoto ont en effet été identifiés dans des régions d’Europe, d’Asie et d’Afrique.

Lire la suite sur Futura Sciences 

Le Truvada, un antirétroviral redoutable contre le Sida

Un antirétroviral, le Truvada, avait déjà montré son efficacité pour réduire le risque d'infection par le VIH par une prise quotidienne préventive. L'étude Ipergay montre aujourd'hui que, chez les hommes homosexuels, la prise au moment du rapport sexuel est encore plus efficace. Avec des effets secondaires faibles, le Truvada suscite donc de très grands espoirs.

Chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, la prise d’un traitement antirétroviral préventif, le Truvada, au moment des rapports diminue de 86 % le risque d’infection au VIH. Ce résultat prometteur ressort de l’étude Ipergay menée par l’agence nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites (ANRS). Elle a été menée à partir de 2012 chez 414 hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) dans le cadre d’un essai randomisé en double aveugle. Autrement dit la moitié du groupe prenait du Truvada au moment des rapports sexuels, l’autre un placebo.

Lire la suite sur Futura Sciences 

La mère transmettrait de l’ADN bactérien à sa descendance

Une étude chez la souris suggère que de l’ADN provenant de bactéries de l’organisme pourrait passer d’une génération à une autre. Des caractéristiques liées à l’immunité ou l’inflammation pourraient ainsi être transmises de la mère à ses petits.

Les bactéries qui vivent dans notre organisme, comme celles de la flore intestinale, ne causent généralement pas de maladies et confèrent même souvent des bénéfices. Ces bactéries commensales peuvent cependant influencer des caractères de l’individu, comme son poids ou son comportement. On considère généralement que ces bactéries s’acquièrent au cours de la vie.

Lire la suite sur Futura Sciences

Le traitement de la ménopause accroît les risques de cancer de l'ovaire

Le traitement hormonal de la ménopause (THM) comporte un risque accru de cancer de l'ovaire, même lorsqu'il n'est prescrit que pendant quelques années. Ce traitement avait déjà été fortement décrié en 2002. Une étude avait alors montré qu'il entraînait une augmentation du risque de cancer du sein.

Alors que le lien entre prise d'un traitement hormonal de la ménopause (THM) et cancer du sein est connu depuis plus d'une dizaine d'années, des chercheurs britanniques ont passé en revue quelque 52 études épidémiologiques portant sur un total de 21.488 femmes américaines, européennes et australiennes ayant développé des cancers de l'ovaire.

Lire la suite sur Futura Sciences

Diabète : une insuline intelligente qui ajuste la glycémie en temps réel

Pour éviter les problèmes de mauvais dosages d’insuline, des scientifiques ont créé une insuline « intelligente », Ins-PBA-F, qui s'active d'elle-même lorsque la glycémie augmente chez les diabétiques. Cette insuline modifiée porte un acide phénylboronique sur lequel le sucre se fixe pour stimuler l'action de l'hormone.

Le diabète de type 1 se développe lorsque les cellules bêta du pancréas qui produisent de l’insuline sont détruites. Les diabétiques doivent donc s’injecter quotidiennement de l’insuline pour survivre. Malgré les avancées de l’insulinothérapie, avec les pompes à insuline ou le développement de différents types d’insuline, les patients souffrant de diabète doivent ajuster la quantité d’insuline nécessaire chaque jour.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !