Les sursauts radio rapides : des explosions d'étoiles de Planck ? ; Voxel8 : imprimer en 3D des circuits électroniques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les sursauts radio rapides : des explosions d'étoiles de Planck ? ;
Les sursauts radio rapides : des explosions d'étoiles de Planck ?  ;
©Diegodacal

Atlantico sciences

Les sursauts radio rapides : des explosions d'étoiles de Planck ? ; Voxel8 : imprimer en 3D des circuits électroniques

Et aussi : et si les boues d’épuration valaient de l’or ? ; Rosetta livre un portrait plus complet de la comète Tchouri ; La méduse, un animal fragile mais redoutable.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Les sursauts radio rapides : des explosions d'étoiles de Planck ?  ;

Les sursauts radio rapides sont des flashs mystérieux durant lesquels est libérée, en quelques millièmes de seconde, autant d'énergie que le Soleil en émet en une journée. Le dernier détecté a permis aux astrophysiciens d'éliminer l'hypothèse qu'ils puissent être associés à des supernovae. Parmi les autres hypothèses avancées pour les expliquer figure celle des étranges étoiles de Planck...

Lire la suite sur Futura-Sciences

Voxel8 : imprimer en 3D des circuits électroniques

Actuellement, il est possible d’imprimer en 3D des objets à la complexité étonnante, mais ils restent en général formés à partir de plastique. Grâce à la Voxel8 cela pourrait bientôt changer. En effet, cette imprimante permet d’intégrer de l’électronique dans un projet. Une nouvelle technique que nous vous proposons de découvrir en vidéo.

Ces dernières années l’impression 3D a fait d’énormes progrès. Elle équipe déjà de nombreux foyers et pourrait bien être le moyen de production du futur. Mais, en dépit de sa simplicité et de son coût, elle n’imprime en général que du plastique. L’équipe de Voxel8 propose une solution innovante pour étendre ce concept.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Et si les boues d’épuration valaient de l’or ?

En France, la production de boues d'épuration représentait 1,8 million de tonnes de matière sèche en 2009. Des déchets encombrants qui contiennent pourtant de nombreux métaux, précieux ou non. Cette matière pourrait bien être valorisée estiment aujourd'hui des chercheurs de l'Arizona State University.

Le traitement des eaux usées s’accompagne de la production d’une grande quantité de boues d’épuration. Une quantité qui croît, d’années en années, conséquence de la croissance démographique et d’une réglementation qui devient de plus en plus stricte. Ainsi en 2003, la production de boues d’épuration était, en France, de 900.000 tonnes de matière sèche. En 2009, elle avait déjà atteint 1,8 million de tonnes. L’élimination de ces boues pose problème aux gestionnaires de stations d’épuration. Environ 60 % d’entre elles sont valorisés en agriculture. Mais la présence de contaminants dans ces boues a tendance à rendre de plus en plus délicat leur épandage.

Lire la suite sur Futura-Sciences

 

Rosetta livre un portrait plus complet de la comète Tchouri

De forme surprenante en deux lobes et de forte porosité, le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (surnommée Tchouri) se révèle peu à peu grâce aux instruments de la sonde Rosetta. De récentes études montrent notamment que la comète serait riche en matériaux organiques et que les structures géologiques observées en surface résulteraient principalement de phénomènes d’érosion. La comète et sa magnétosphère sont scrutées à la loupe car elles pourraient bien renfermer des traces de la matière primitive du Système solaire.

Grâce à la mission Rosetta, lancée en 2004 par l'Agence spatiale européenne (Esa), les scientifiques font peu à peu connaissance avec la comète Tchouri. Sept études ont ainsi été publiées le 23 janvier 2015 dans la revue Science. Des Français y ont notamment participé. C'est le cas des chercheurs du CNRS, de l’Observatoire de Paris et de plusieurs universités, avec le soutien du Cnes.

Lire la suite sur Futura-Sciences

La méduse, un animal fragile mais redoutable

Avec leur corps gracieux et léger les méduses cachent bien leur jeu, car ce sont en fait de terribles prédateurs présents dans une grande partie des mers du Globe. L’aquarium de Monterey Bay en Californie a réuni un impressionnant panel de spécimens à découvrir ici en vidéo.

La méduse est un animal gélatineux qui appartient à l’ordre des cnidaires. Elle chasse ses proies avec de longs tentacules recouverts de nématocystes, de minuscules cellules venimeuses dont certaines sont mortelles pour l’Homme. Ces animaux font partie du plancton et se composent d’environ 98 % d’eau, ce qui leur permet de se maintenir facilement en suspension dans l’océan.

Lire la suite sur Futura-Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !