Le virus Ebola sera-t-il combattu par une liane asiatique ? ; le tabagisme tue plus que prévu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le virus Ebola sera-t-il combattu par une liane asiatique ?  ; le tabagisme tue plus que prévu
©REUTERS/Department of Health/Handout

Atlantico Santé

Le virus Ebola sera-t-il combattu par une liane asiatique ? ; le tabagisme tue plus que prévu

Et aussi : la fatigue chronique serait une maladie biologique ; les nourrissons qui consomment des arachides auraient moins d'allergies ; les scientifiques lisent l'avenir dans la main...

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Le virus Ebola sera-t-il combattu par une liane asiatique ? 

La tétrandrine est un alcaloïde extrait de la racine de Stephania tetrandra, une plante originaire d'Asie. Elle inhiberait l'infection in vitro d'Ebola et préviendrait ainsi la maladie chez la souris. Cette petite molécule cible des canaux calcium qui sont nécessaires à l’infection par le virus.

L'épidémie actuelle d'Ebola a déjà causé le décès de plus de 9.000 personnes dans le monde. Le virus, qui cause une fièvre hémorragique chez l’Homme, entre dans la cellule en s’associant à des protéines à la surface. Ensuite, il suit le circuit des endosomes qui le conduisent dans différents compartiments cellulaires.

Lire la suite sur Futura Sciences

La fatigue chronique serait une maladie biologique 

La fatigue chronique est une maladie biologique et non psychologique car elle peut être identifiée par des marqueurs dans le sang : c'est ce qu'affirme une étude publiée récemment. Elle ouvre de nouvelles perspectives pour un traitement contre cette maladie.

Une découverte publiée dans le journal Science Advances constitue la première preuve physique solide que le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une maladie biologique, et non un désordre psychologique, et que la maladie comporte des étapes distinctes, affirment les auteurs de cette recherche de la Mailman School of Public Health, à l'université Columbia, aux États-Unis. Sans cause ni traitement connus, le syndrome de la maladie chronique, connu sous le nom d'encéphalomyélite myalgique (ME/CFS), a longtemps laissé les scientifiques perplexes. Il peut provoquer une fatigue extrême, des maux de tête, des difficultés de concentration et des douleurs musculaires.

Lire la suite sur Futura Sciences

Les nourrissons qui consomment des arachides auraient moins d’allergies 

Faire consommer des aliments contenant des cacahuètes à des nourrissons réduit de 81 % le risque qu’ils ne deviennent allergiques à cette arachide, montre un essai clinique très encourageant réalisé par des chercheurs britanniques.

Une recherche a été effectuée sur la base d’observations faites en Israël où très peu d’enfants souffrent d’allergies aux cacahuètes comparativement à de jeunes juifs de mêmes origines ancestrales vivant au Royaume-Uni. Les nourrissons israéliens commencent à consommer cette arachide très tôt contrairement à de nombreux pays qui recommandent de ne pas donner de cacahuètes aux très jeunes enfants qui présentent un risque d’allergie.

Lire la suite sur Futura Sciences

Le tabagisme tue plus que prévu 

Aux États-Unis, le tabac provoquerait officiellement plus de 480.000 décès par an. Mais ce nombre pourrait être sous-estimé. D’après des chercheurs de l’American Cancer Society, le tabagisme serait en effet lié à davantage de pathologies que les seules prises en compte jusqu’à présent.

Durant 10 ans, des chercheurs de l’American Cancer Society ont suivi près d’un million de volontaires, hommes et femmes, âgés de plus de 55 ans. Très exactement 181.377 décès ont été recensés. Premier constat, le taux de mortalité chez les fumeurs était trois fois plus élevé que chez les non-fumeurs. Comme prévu, les accros à la nicotine ont majoritairement été victimes d’une des « 21 maladies – cancers, maladies cardiovasculaires, diabète, BPCO… – dont les liens avec la cigarette sont établis ». Pourtant, dans 17 % des cas, ces décès étaient imputables à d’autres affections (14 au total) qui, jusque-là, n’étaient pas considérées comme consécutives à l’usage de la cigarette. Ces résultats paraissent dans la revue New England Journal of Medicine.

Lire la suite sur Futura Sciences

Science décalée : les scientifiques lisent l’avenir dans la main 

Des chercheurs de différentes équipes dans le monde s’intéressent au rapport entre la taille de l'index et de l'annulaire et y voient des corrélations avec le comportement des individus. Quand la science se rapproche étrangement de la chiromancie...

Lire dans les doigts de la main ne sera bientôt plus de la voyance mais de la science ! Plusieurs recherches récentes portent sur l’association entre la taille de certains doigts de la main et le comportement de l’individu. La raison : le rapport de taille entre l’index et l’annulaire serait lié à l’exposition aux hormones mâles, comme la testostérone, lors de la vie fœtale. Zoom sur ces résultats un peu déroutants.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !