Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Faire l'amour durant une migraine diminue significativement les symptômes deux fois sur trois.

Atlantico santé

Le sexe, un remède naturel contre la migraine ; cannabis thérapeutique : la France encore réticente...

Et aussi : traiter l'anorexie avec la stimulation cérébrale profonde ?

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Traiter l'anorexie avec la stimulation cérébrale profonde ?

Un essai clinique portant sur six patientes atteintes d’anorexie mentale a révélé que l’implantation d’électrodes dans le cerveau, grâce à une technique appelée stimulation cérébrale profonde, pouvait s’avérer bénéfique dans certains cas. Même s’il peut y avoir de graves effets indésirables…

L'implantation d'électrodes dans le cerveau pourrait permettre d'améliorer l'état de certains patients atteints d'anorexie grave incurable, selon une étude préliminaire publiée jeudi dans la revue médicale britannique The Lancet. La technique a été utilisée à titre expérimental par des chercheurs américains et canadiens sur six patientes âgées de 24 à 57 ans, dont trois ont montré des signes d'amélioration, notamment en terme de poids, neuf mois après l'intervention, précise l'étude.

Lire la suite sur Futura Sciences

Migraine : le sexe est bien un antidouleur deux fois sur trois

Si l’on savait que les endorphines libérées lors d’un orgasme pouvaient atténuer la douleur, peu d’études s’étaient penchées sur l’intérêt du sexe lors des maux de tête. Une recherche vient de montrer que dans 60 % des cas, faire l’amour durant une migraine diminuait significativement les symptômes. En revanche, une fois sur trois, cela les empirait

Voici une étude qui pourrait déplaire à celles et ceux qui prennent l’excuse d’un mal de tête pour ne pas avoir de rapport sexuel. On disposait déjà de quelques éléments qui semblaient en attester, mais des scientifiques allemands de l’université de Münster viennent de mener la plus large étude du genre, et démontrent que dans la majorité des cas, faire l’amour durant une migraine permet d’améliorer son état.

Lire la suite sur Futura Sciences

Le sel est-il responsable de maladies auto-immunes ?

Trois études mettent en évidence qu’une alimentation plus salée augmente la production de certaines cellules immunitaires capables d’engendrer des maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques. Si ces résultats se confirment, voilà qui renforcera l'adage selon lequel la santé passe par ce que l’on mange…

Une alimentation trop salée pourrait contribuer au développement des maladies auto-immunes, en particulier de la sclérose en plaques, selon trois études publiées dans la revue britannique Nature.

Lire la suite sur Futura Sciences

Des souris avec des cellules cérébrales humaines sont plus intelligentes

Lorsque des scientifiques ont implanté à des souris certaines cellules retrouvées dans le cerveau humain, appelées astrocytes, les rongeurs ont montré de meilleures capacités de mémoire et d’apprentissage lors des tests comportementaux. De nouveaux éléments qui confirment que les neurones ne sont pas seuls à participer à la cognition.

En pleine Semaine du cerveau, on peut se rendre compte à quel point notre organe de la pensée reste bien mystérieux. Mais il pourrait se dévoiler un peu plus après les recherches menées par une équipe de scientifiques de l’université de Rochester (État de New York). Leur travail, publié dans Cell Stem Cell, met en évidence le rôle important de certaines cellules cérébrales particulières, les astrocytes, dans nos capacités intellectuelles.

Lire la suite sur Futura Sciences

Le cannabis thérapeutique : la France encore réticente

Le cannabis possède des propriétés thérapeutiques pour certaines maladies comme la sclérose en plaques, l’épilepsie ou encore le cancer. Pourtant, en France, le débat sur le cannabis « récréatif » brouille les pistes et limite son utilisation : un seul médicament est disponible, le Marinol (le nom commercial du dronabinol), qui est peu prescrit par les médecins. La France rattrapera-t-elle son retard par rapport à ses partenaires européens ?

L'intérêt pour le cannabis, ou chanvre indien, utilisé comme plante médicinale depuis l'Égypte ancienne, a été relancé dans les années 1990 par la découverte d'un analogue fabriqué par l'organisme. En effet, le cannabinoïde endogène est présent dans le cerveau des Hommes comme des animaux.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !