Des robots remplaceront-ils bientôt les médecins ?, Kepler 37b, une Mini-Mercure... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Deux informaticiens ont développé un robot plus fort que les médecins pour diagnostiquer les maladies.
Deux informaticiens ont développé un robot plus fort que les médecins pour diagnostiquer les maladies.
©Reuters

Atlantico sciences

Des robots remplaceront-ils bientôt les médecins ?, Kepler 37b, une Mini-Mercure...

Et aussi : Fermi confirme la piste des supernovae concernant l'origine des rayons cosmiques, l'éruption du Plosky Tolbatchik sous l'œil du satellite Terra et le budget européen épargne le programme Copernicus.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Des robots remplaceront-ils bientôt les médecins ?

Serons-nous bientôt soignés par des machines ? Deux informaticiens américains ont développé un robot nettement plus fort que les médecins pour diagnostiquer les maladies et proposer le traitement adéquat. L’intelligence artificielle fait un nouveau pas en avant.

À l’avenir, les hôpitaux engageront peut-être des employés d’un genre nouveau. Si les robots chirurgiens intègrent peu à peu les blocs opératoires, bientôt, ils pourraient être accompagnés de leurs équivalents médecins. C’est du moins ce que laissent sous-entendre les travaux de deux chercheurs américains de l’université d’Indiana, ayant développé une machine bien meilleure que les humains pour prévoir les maladies et proposer les traitements les plus pertinents.

Lire la suite sur Futura Sciences

Kepler 37b, une Mini-Mercure, la plus petite des exoplanètes connues

Autour d'une même étoile, de type solaire, le télescope spatial Kepler a détecté trois planètes rocheuses. L’une d’elles, Kepler 37b, décroche le record de la plus petite exoplanète.

En octobre 1995, on découvrait uneexoplanète, 51 Pegasi b, en orbite autour d’une étoile de type solaire, prenant en défaut toutes les attentes basées sur des modèles élaborés en utilisant les lois de la mécanique céleste et de la cosmochimie. Cette nouvelle venue du bestiaire cosmique était une planète gazeuse en orbite rapprochée autour de l’étoile 51 Pegasi, à environ 50 années-lumière de la Terre. Dans les années qui suivirent, ce furent principalement des Jupiter chaudes de ce genre qui ont été détectées.

Lire la suite sur Futura Sciences

Origine des rayons cosmiques : Fermi confirme la piste des supernovae

On le suppose depuis des décennies : au moins une partie des rayons cosmiques provient de mécanismes d’accélération des protons dans les restes de supernovae. Après des années d'observations dans le domaine des rayons gamma avec le télescope Fermi, les astrophysiciens viennent de confirmer l’existence de protons accélérés à de grandes vitesses dans deux restes de supernovae, IC 443 et W44.

En 1912, le physicien autrichien Victor Franz Hess découvre l’existence des rayons cosmiques. À l’aide d’expériences réalisées en ballon, il constate que le taux d’ions présents dans l’atmosphère augmente avec l’altitude alors que l’on imaginait jusque-là l'inverse, puisque c'est la croûte terrestre qui abrite les éléments radioactifs. Ces mesures en altitude démontrent donc qu'il existe un rayonnement ionisant en provenance de l’espace et frappant les hautes couches de l’atmosphère.

Lire la suite sur Futura Sciences

L’éruption du Plosky Tolbatchik sous l’œil du satellite Terra

Un satellite de la Nasa, Terra, vient de fournir des images saisissantes du Plosky Tolbatchik, en éruption depuis plusieurs mois au Kamtchatka. Ce volcan bouclier émet de la vapeur et de la cendre trois kilomètres au-dessus de sa caldeira et étale ses laves fluides sur de grandes distances.

Au Kamtchatka, cette péninsule à l’extrême nord-est de la Russie, le volcan Plosky Tolbatchik est à nouveau entré en éruption le 27 novembre 2012, du haut de ses 3.085 m. C’est un récidiviste qui fait partie d’un ensemble comprenant un autre sommet volcanique, l’Ostry Tolbatchik, plus haut que lui, avec 3.689 m. Les deux appartiennent à une longue chaîne volcanique, le Klioutchevskoï, où un parc naturel a été créé.

Lire la suite sur Futura Sciences

Espace : le budget européen épargne le programme Copernicus

L’Europe spatiale peut avoir le sourire. Bien que la proposition de budget du Conseil européen pour la période 2014-2020 réduise le financement des programmes phares que sont Galileo et Copernicus, leur avenir est assuré. Le premier satellite Copernicus sera bien lancé à la fin de l’année.

L’incertitude sur le financement de Copernicus, le programme de surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité de l’Europe, a été levée après l’accord budgétaire de l’Union européenne pour la période 2014-2020. D’un montant total de 960 milliards d'euros, ce budget est toutefois en baisse de 35 milliards d’euros par rapport à la période précédente.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !