2014 AA, l'astéroïde qui a touché la Terre... le 2 janvier 2014 ; des dinosaures découverts en Arabie Saoudite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La première estimation de la zone d'impact possible de 2014 AA, le premier astéroïde de 2014.
La première estimation de la zone d'impact possible de 2014 AA, le premier astéroïde de 2014.
©Reuters

Atlantico Sciences

2014 AA, l'astéroïde qui a touché la Terre... le 2 janvier 2014 ; des dinosaures découverts en Arabie Saoudite

Et aussi : Les caries : une maladie dentaire de l’époque des chasseurs-cueilleurs ; CES 2014 : les objets connectés « made in France » ;

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

2014 AA, l'astéroïde qui a touché la Terre... le 2 janvier 2014

L’année 2014 a commencé avec un bel astéroïde qui a brièvement illuminé un coin de ciel avant de disparaître au-dessus de l’Atlantique. Plutôt discret, mesurant moins de quatre mètres, 2014 AA s’est approché de la Terre pendant le réveillon du Nouvel An. Mais le premier janvier, à une heure du matin, un astronome veillait... Détecté avant la collision, l'astéroïde 2014 AA a pénétré dans l'atmosphère terrestre le 2 janvier et s'est désintégré au-dessus de l'Atlantique. Sa trajectoire a pu être précisément déterminée. Regardez ce qu'aurait vu un passager de ce petit corps céleste avant de s'enfoncer dans notre atmosphère.

Installé à l’observatoire du mont Lemmon, en Arizona (États-Unis), le premier janvier 2014, Richard Kowalski repère un curieux point lumineux sur l’écran du télescope de 1,5 mètre qui fait partie du CSS (Catalina Sky Survey). L’objet se montre dans la constellation d’Orion. Il est 1 h 16 en Arizona. Dans l’heure qui suit, l’astronome enregistre sept fois sa position. Il se trouve alors à plus de 450.000 km. L’homme n’est pas un débutant : en 2008, il avait signalé l’arrivée de l’astéroïde 2008 TC3 une vingtaine d’heures avant sa désintégration au-dessus du Soudan.

Lire la suite sur Futura-sciences

CES 2014 : les objets connectés « made in France »

Dans la foison d’annonces du Consumer Electronics Show, Futura-Sciences a sélectionné pour vous les nouveautés dévoilées par des entreprises françaises dans le domaine des objets connectés. Tour d’horizon, de la raquette de tennis à la brosse à dents intelligente en passant par le pilulier connecté et la cocotte-minute Bluetooth.

Après les smartphones et les tablettes, les consommateurs vont désormais beaucoup entendre parler d’Internet des objets ou d’objets connectés. Derrière ces deux expressions se cachent toutes sortes de capteurs à porter sur soi ou à installer à la maison, mais aussi des objets domestiques devenus « intelligents » par la grâce d’une puce électronique et d’une connexion sans fil. Combien de pas avons-nous effectués dans la journée ? Notre sommeil a-t-il été réparateur ? La qualité de l’air dans notre habitation est-elle satisfaisante ? Voici quelques-unes des nombreuses questions auxquelles les objets connectés veulent répondre pour offrir aux usagers toujours plus de maîtrise sur leur corps et leur environnement.

Lire la suite sur Futura-sciences

Des dinosaures découverts en Arabie Saoudite

Pour la première fois, des restes fossiles de dinosaures ont été retrouvés et identifiés en Arabie Saoudite, au nord-ouest de la péninsule arabique. Les vertèbres caudales appartenaient à un herbivore, mais les dents sont bien celles d’un carnivore. Voilà qui en dit plus sur la répartition des titanosaures et des parents des abélisaures durant le Crétacé supérieur.

Au sud-ouest de l’Asie, la péninsule arabique est connue pour ses étendues désertiques, où les puits de pétrole foisonnent. En revanche, on ne peut pas en dire autant des fossiles, notamment de ceux de dinosaures. Des fragments d’os y ont certes déjà été trouvés, mais sans que leurs propriétaires ne puissent être formellement identifiés. C’est pourquoi la découverte fraîchement présentée dans la revue Plos One par Benjamin Kear est importante.

Lire la suite sur Futura-sciences

Les caries : une maladie dentaire de l’époque des chasseurs-cueilleurs

Les caries affectent l’Homme depuis plus longtemps qu’on ne l’a cru. La preuve nous vient de la grotte marocaine des Pigeons. Des dents appartenant à 52 chasseurs-cueilleurs adultes y ont été découvertes, puis analysées. La moitié d’entre elles affiche des cavités propres à cette maladie dentaire. Or, les squelettes ont été enterrés bien avant l’apparition de l’agriculture, qui est notamment supposée avoir permis une explosion démographique de la bactérie Streptococcus mutans.

Dans les sociétés industrielles actuelles, la population consomme de grandes quantités de sucres raffinés et de céréales. Nous faisons donc plaisir à de petits êtres qui ont élu domicile dans nos cavités buccales, puisque ces produits constituent des mets de choix pour les bactéries Streptococcus mutans. Problème : en digérant les glucides, elles produisent un acide qui s’attaque à l’émail de nos dents. Ainsi, ces organismes sont partiellement en cause dans l’apparition et le développement des caries.

Lire la suite sur Futura-sciences

Mars One : mille candidats à l’hypothétique voyage sans retour

L’invraisemblable projet Mars One d’une installation définitive de volontaires sur la planète Mars se poursuit. Les candidats se bousculent : un millier d’entre eux viennent d'être sélectionnés, dont 22 Français.

Un aller simple pour Mars. La certitude de ne jamais revoir la Terre ni le reste de l’humanité, mais l’espoir de faire progresser les connaissances humaines et d’entrer dans les livres d’histoire. Ce sacrifice suprême a séduit des milliers de personnes qui se sont inscrites au projet Mars One du Néerlandais Bas Lansdorp. Close en août 2013, la première vague de sélection a enregistré 202.586 candidats venus de 140 pays. Sur dossier, les organisateurs de Mars One en ont finalement retenu 1.058 selon le communiqué de Mars One.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !