La vraie différence entre les hommes et les dinosaures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La vraie différence entre les hommes et les dinosaures
©

Question d'époque

La vraie différence entre les hommes et les dinosaures

Elle réside dans la capacité à se protéger des collisions avec les astéroïdes, selon un astronome.

Mis à part le fait qu’ils ont été ou sont l’espèce majoritaire sur Terre, les hommes et les dinosaures n’ont pas grand-chose en commun. Mais une différence entre eux est souvent oubliée : alors que les dinosaures ont disparu de la surface de la planète il y a 65 millions d’années, suite à une collision entre une astéroïde et la Terre qui a donné naissance au Golfe du Mexique, les hommes sont eux aujourd’hui en mesure d’éviter une telle catastrophe.

En 2005, la NASA a ainsi réussi à envoyer une sonde à la rencontre d’une comète, qui l’a frappée suffisamment fort pour la dévier de sa trajectoire. Plutôt rassurant, car l’astéroïde Apophis prend elle aussi tout droit la direction de la Terre. Elle en passera très près 13 avril 2029 et encore le 13 avril 2036. La probabilité de collision est de 1 sur 45 000. Ca fait peu mais c'est suffisant pour qu'inquiéter : le caillou spatial est gros comme un terrain de football, lancé à 18 000 km/h, et pourrait donc causer de sérieux dégâts.

Pour éviter la catastrophe, les scientifiques américains pourraient soit envoyer une sonde dirigée par un moteur à ions,  qui pourrait la dévier de sa trajectoire. Soit miner l’astéroïde et la faire exploser. C’est ce qu’a expliqué récemment l’astronome Phil Pait, se référant à nos prédécesseurs : “c’est la différence entre nous et les dinosaures. Nous avons un programme spatial et nous pouvons voter, donc nous pouvons changer notre futur". 

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !