Valery Giscard d'Estaing, le retour : il livre son projet pour l'Europe et la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valery Giscard d'Estaing, le retour : il livre son projet pour l'Europe et la France
Valery Giscard d'Estaing, le retour : il livre son projet pour l'Europe et la France
©Reuters

Mémoire

Valery Giscard d'Estaing, le retour : il livre son projet pour l'Europe et la France

Une Europe qu'il faut absolument relancer, une France "entre déclin et décadence"... L'ancien président de la République s'exprime sur la situation politique actuelle.

Encore le retour d'un ancien président de la République. Pour Valéry Giscard d'Estaing, ce sera une rentrée littéraire avec la parution de "Europa, la dernière chance pour l'Europe". A 88 ans, cet Européen convaincu estime que l'UE fait actuellement fausse route, que la France ne s'investit pas comme elle le devrait et confie dans les colonnes du Parisien son inquiétude pour le pays.

Pour lui, il n'existe qu'un seul mot d'ordre pour l'Europe : l'intégration. "Il faut créer en Europe une puissance économique modèle du XXIe siècle", scande VGE en direction des dirigeants actuels qui ne proposent rien actuellement, selon lui. Avant d'ajouter que cette intégration est la seule option pour se faire entendre, pour éviter de disparaître : "C'est une question de vie ou de mort" – un destin européen intimement lié à celui de la France. Sans pour autant accabler François Hollande, VGE déplore le manque de leadership en Europe : "L'Allemagne ne souhaite pas, et ne pourrait pas, être le leader unique".

A ce manque de poids politique, l'ex-chef de l'Etat s'agace face aux engagements non-tenus de la France en direction de l'Europe qui correspondrait au "signal d'un essoufflement politique". Prenant l'exemple de la dette qui a désormais atteint les 2 000 milliards d'euros qui pourrait être contenu par des mesures pour réduire sensiblement les dépenses, Valery Giscard d'Estaing espère "que les prochains hommes d'Etat français prendront les dispositions nécessaires".

Ce renouveau, l'ancien président pense qu'il pourrait être incarné par un revenant : Nicolas Sarkozy. "Jugeons les compétences, l'expérience, les propositions", insiste-t-il, sans pourtant nommer le candidat à la primaire de l'UMP. Un discours contradictoire alors que Valéry Giscard d'Estaing souhaite "une vraie rénovation" des élites politiques : "la France est dans une situation intermédiaire entre le déclin et la décadence", assure-t-il, souhaitant alors que "la prochaine élection présidentielle marque un tournant."

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !