Une attaque étrangère pourrait expliquer le "syndrome de La Havane" qui a touché des diplomates américains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Ambassade américaine à Bagdad
Ambassade américaine à Bagdad
©AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Hypothèse

Une attaque étrangère pourrait expliquer le "syndrome de La Havane" qui a touché des diplomates américains

Des formes d'énergie électromagnétique pulsée pourraient rendre les gens malades

Un rapport de la CIA n'a pas expressément exclu une main étrangère, du moins derrière un petit nombre de cas de personnes victimes du "syndrome de La Havane" (qui a touché des diplomates américains et leurs familles en poste à l'étranger) pour lesquels les enquêteurs n'ont trouvé aucune cause ou explication plausible signale le Washington Post.

Depuis que les premiers cas ont été signalés à l'ambassade de La Havane en 2016, les enquêteurs du gouvernement ont examiné plus de 1 000 cas d'incidents de santé anormaux, a déclaré un haut responsable de la CIA aux journalistes en janvier.

La majorité des cas pourraient être attribués à une condition médicale préexistante ou à des facteurs environnementaux ou autres, a déclaré le responsable de la CIA. "Quelques dizaines" de ces incidents, que le responsable a qualifiés de "cas les plus difficiles", n'ont pu être expliqués et feraient l'objet d'un examen plus approfondi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !