Un an après l'explosion sur le port de Beyrouth, le Liban attend toujours les conclusions de l'enquête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Beyrouth explosion nitrate d'ammonium
Beyrouth explosion nitrate d'ammonium
©STR / AFP

Lenteur

Un an après l'explosion sur le port de Beyrouth, le Liban attend toujours les conclusions de l'enquête

Le 4 août 2020 le drame a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés

"Un an après, les zones d’ombre subsistent toujours. Malgré l’ampleur de l’explosion meurtrière au port de Beyrouth qui a traumatisé le Liban, aucun responsable n’a été traduit en justice et l’enquête piétine, obstruée par les interventions politiques." écrit 20 Minutes.

"Le 4 août 2020, des pompiers sont dépêchés au port pour éteindre un incendie. Peu après 18h00, la déflagration fait 214 morts et plus de 6.500 blessés, dévastant des quartiers entiers de la capitale. Le soir même, les autorités imputent la tragédie à 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium, abandonnées depuis plus de six ans au port « sans mesure de précaution »" précise 20 Minutes.

"Certains craignent que justice ne soit jamais rendue dans cette affaire. Au moment où le juge d’instruction Tarek Bitar cherche à inculper plusieurs anciens ministres et des hauts gradés, l’immunité dont ils jouissent en raison de leurs responsabilités est mise en avant pour entraver les poursuites judiciaires" ajoute 20 Minutes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !