SNCF : bientôt des patrouilleurs en civil armés dans certains trains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
SNCF : bientôt des patrouilleurs en civil armés dans certains trains
©Reuters

Sécurité

SNCF : bientôt des patrouilleurs en civil armés dans certains trains

Des agents de sûreté "habilités et entraînés à tirer", vont circuler dans certains trains, a annoncé ce dimanche Guillaume Pepy, le président de la SNCF, lors du "Grand Rendez-vous » Europe 1-Le Monde-i-Télé".

C'est l'une des mesures prévues pour renforcer la sécurité dans les trains : des patrouilleurs ou agents de sûreté en civil armés pourront circuler sur les lignes de la SNCF, a indiqué dimanche Guillaume Pepy, le président de la SNCF.

"Nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés et en civil, dans les trains, grâce à la loi Savary" , a-t-il annoncé au cours du "Grand Rendez-vous" Europe1/Le Monde/iTélé. La loi Savary portant sur la sécurité et la lutte contre la fraude dans les transports publics est entrée en vigueur mercredi.

Ces "train marshal", à l'image des "sky marshals" présents sur certaines lignes aériennes, sera "habilité, entraîné à tirer". Leur spécificité est qu'ils seront en civil : "le principe, c'est qu'on ne le voit pas". Jusqu'ici, les agents habilités à faire usage d'une arme présents à la SNCF devaient obligatoirement porter l'uniforme.

Dans cette interview, Guillaume Pepy est revenu sur d'autres mesures de sécurité, mises en place notamment après l'attentat déjoué dans un Thalys, le 21 août 2015. Les portails de sécurité de type aéroportuaire seraient ainsi maintenus au départ et à l'arrivée du Thalys, malgré leur coût, a-t-il déclaré.

Parmi les autres mesures de sécurité prévues par la SNCF : les images des caméras de surveillance pourront être surveillées en permanence par un centre de sécurité ; des fouilles de bagages pourront avoir lieu ; une trentaine de chiens renifleurs et une vingtaine d'unités de profileurs chargés de repérer d'éventuels suspects sont prévus.

Lu sur Orange

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !