Régionales : le Rassemblement National en tête en Centre-Val de Loire au premier tour, suivi par LREM, selon un sondage, le second tour reste incertain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ipsos
Ipsos
©Capture d'écran Ipsos

Elections

Régionales : le Rassemblement National en tête en Centre-Val de Loire au premier tour, suivi par LREM, selon un sondage, le second tour reste incertain

La majorité régionale jouit d'un des bilans les plus positifs à l'échelle nationale (63%), mais cela ne suffit pas à la liste du PS du président sortant devancée par le RN, et LREM

Selon un sondage Ipsos / SopraSteria réalisé pour France Bleu publié mardi 18 mai, en région Centre-Val de Loire, le Rassemblement national emmené par Aleksandar Nikolic arriverait en tête àl'issue du premier tour avec 28% des intentions de vote,

Un score légèrement inférieur à celui obtenu aux dernières élections régionales de 2015 (30,5%).

Le RN pourrait même remporter l'élection en cas de quadrangulaire au second tour mais à ce jour, l’écart avec la liste de gauche et la liste LREM/MoDem reste très faible, rendant l’issue d’une quadrangulaire totalement incertaine.

Marc Fesneau, dernier déclaré dans la course à la présidence de la région Centre-Val de Loire, membre du gouvernement soutenu par la République en marche et le Modem arrive en deuxième position des intentions de vote (21%).

Et malgré un bilan salué assez largement par les électeurs (63%), le président socialiste sortant François Bonneau n'arrive qu'en 3e position dans les intentions de vote (19%).

Sondage réalisé entre le 12 et le 15 mai, sur un échantillon de  1 000 personnes inscrites sur les listes électorales en Centre-Val de Loire, constituant un échantillon représentatif des habitants en Centre-Val de Loire âgés de 18 ans et plus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !