Des produits chimiques favoriseraient Parkinson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des produits chimiques favoriseraient Parkinson
©

Prévenir pour guérir

Des produits chimiques favoriseraient Parkinson

Selon une étude américaine, l’exposition répétée au trichloroéthylène et au perchloroéthylène augmente le risque de développer les symptômes de la maladie.

Leur nom sont obscurs, mais ils sont pourtant des produits chimiques assez courants. Le trichloroéthylène (THC) et le perchloroéthylène (PERC) sont utilisés notamment pour le dégraissage de pièces métalliques, notamment dans les industries automobiles et métallurgiques,  ou également nettoyage à sec de vêtements). Et une exposition professionnelle prolongée à ces deux produits peut favoriser les symptômes de la maladie de Parkinson, qui se manifeste par des tremblements continues et incontrôlable, notamment des mains.

C’est la conclusion de chercheurs de l'Institut de Parkinson à Sunnyvale, en Californie. Pour leur étude, publiée lundi dans Annals of Technology, ils ont suivi 99 paires de jumeaux dont l'un des deux avait développé la maladie. Ils se sont penchés sur leurs activités professionnelles et ont analysé à quels produits chimiques ils  avaient pu être exposés. Six substances ont été prises en compte : le TCE, le PERC, le tétrachlorure de carbone, le n-hexane, le xylène et le toluène. Il s’avère que le risque de maladie de Parkinson est six fois plus élevé chez les personnes exposées au TCE et dix fois plus élevé chez celles exposés à PERC. Voilà peut-être une nouvelle piste pour la prévention de la maladie.

Lu sur Santé Log

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !