Présidentielles 2022 : Pour Éric Ciotti, voter Le Pen ou Zemmour, c'est assurer à Macron d’être réélu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse et Eric Ciotti, lors d'une réunion à l'issue d'un huis clos avec les responsables du parti, à Paris, le 11 décembre 2021.
Valérie Pécresse et Eric Ciotti, lors d'une réunion à l'issue d'un huis clos avec les responsables du parti, à Paris, le 11 décembre 2021.
©BERTRAND GUAY / AFP

Vote utile

Présidentielles 2022 : Pour Éric Ciotti, voter Le Pen ou Zemmour, c'est assurer à Macron d’être réélu

Pour Éric Ciotti, Valérie Pécresse est bien la seule candidate à pouvoir battre Macron au second tour des élections, en avril prochain

Il était l’invité de BFM Politique ce dimanche. Éric Ciotti, conseiller en sécurité de Valérie Pécresse, a soutenu que sa candidate était la seule qui puisse renverser Emmanuel Macron. « Dans cette élection, il y aura trois bulletins Macron : un bulletin pour battre Emmanuel Macron et ce sera celui de Valérie Pécresse, et puis il y aura les bulletins de Marine Le Pen et d’Eric Zemmour », a-t-il développé.

Eric Ciotti compte bien faire valoir son soutient à Valérie Pécresse, contrairement à Guillaume Peltier, qui a annoncé son ralliement à Eric Zemmour le 9 janvier dernier et qui est désormais vice-président de Reconquête. Celui-ci estime que Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, « c’est la même chose ». Il a assuré ne « pas avoir confiance » en la candidate, la soupçonnant de vouloir rejoindre l’actuel président de la République avant ou après le premier tour de la présidentielle.

À l’automne dernier, Eric Ciotti avait fait beaucoup réagir en indiquant à de multiples reprises sa sympathie pour Eric Zemmour. Il a assuré ne pas renier ces propos, avant de préciser qu'il voterait pour le poméiste uniquement en cas de duel entre Zemmour et l’actuel président de la République, au second tour des élections. 

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !