Le Vatican publie ses comptes pour l'année 2019 et reconnaît un déficit de 11 millions d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
La place St Pierre
La place St Pierre
©Vatican News

Audit

Le Vatican publie ses comptes pour l'année 2019 et reconnaît un déficit de 11 millions d'euros

Pour la première fois depuis 2015, un bilan économique de la Curie romaine, couvrant l’année 2019 est rendu public

Le Vatican pratique la transparence sur ses finances en publiant un bilan de l'année 2019. Une transparence d'autant plus bienvenue qu'il y a eut quelques scandales. Exemple récent la démission surprise du cardinal Angelo Becciu le 24 septembre dernier. Il était  préfet de la Congrégation des causes des saints : "Des proches de cet ancien haut responsable de la Secrétairerie d’État sont impliqués dans des investissements opaques de fonds du Vatican dans un immeuble de luxe londonien" explique La Croix

Le communiqué annoncant ce départ a été publié "quelques heures avant la publication, sur le site de l’hebdomadaire italien L’Espresso, d’une longue enquête sur le cardinal et sur son implication dans des opérations financières opaques".

Pour combattre l’image d’opacité entourant les comptes du Saint-Siège, le Secrétariat pour l’économie du Saint-Siège a donc dévoilé ce jeudi 1er octobre un bilan comptable pour l’année 2019. On y découvre un déficit de 11 millions d'euros sur un total de  318 millions de dépenses. Un déficit qui est en baisse puisqu'il était de 75 millions en 2018.

"Le Saint-Siège ne fonctionne pas comme une entreprise ou un État, elle ne cherche par les profits et les excédents", a commenté, lors de la présentation de ces résultats, le père Juan Antonio Guerrero Alves qui dirige depuis janvier 2020 le secrétariat pour l'économie du Saint-Siège.

Vatican News donne des détails précis (et publie en annexe une présentation détaillée) : "en 2019, 54 % des ressources de la Curie proviennent du patrimoine, pour un montant de 164 millions d’euros. L'activité commerciale (visites des catacombes, les productions vendues par le Dicastère pour la Communication, la maison d’édition du Vatican, etc...) et les services (comme les frais de scolarité des universités pontificales) représentent 14 % du budget, soit 44 millions d'euros. Les dons des diocèses et des fidèles du monde entier s’élèvent quant à eux à 56 millions d’euros, soit 18 % du budget total. Concernant les dépenses, 18 millions d'euros se répartissent en taxes et 25 millions d'euros ont été utilisés pour l'entretien des bâtiments."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !