Le régulateur russe des médias ordonne le blocage de Facebook dans le pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Une image d'illustration de la version russe de Facebook avec le portrait du fondateur et PDG Mark Zuckerberg.
Une image d'illustration de la version russe de Facebook avec le portrait du fondateur et PDG Mark Zuckerberg.
©Mladen ANTONOV / AFP

Réseaux sociaux inaccessibles

Le régulateur russe des médias ordonne le blocage de Facebook dans le pays

Les Russes n'auront plus accès au réseau social du groupe Meta, selon une décision de l'agence de contrôle. Ce choix radical va s’appliquer en réponse aux mesures contre les comptes de médias russes.

Après les sanctions contre la Russie depuis le début de l’offensive militaire menée par Vladimir Poutine, le régulateur russe des médias a décidé de bloquer Facebook en Russie.

« La décision a été prise de bloquer l'accès à Facebook » dès ce vendredi, selon le régulateur russe des médias, Roskomnadzor, sur Telegram. Les journalistes de l'AFP en Russie ont effectivement constaté que le réseau social de Mark Zuckerberg ne fonctionnait plus sans VPN.

Le régulateur russe de l'Internet, Roskomnadzor, accuse le réseau social américain de « discriminer » des médias russes.

Moscou continue donc de serrer la vis sur les communications. Cette mesure va restreindre la contestation au sein de la Russie et les libertés sur Internet.

Le régulateur russe, Roskomnadzor, explique sa décision et fait état de « 26 cas de discrimination » contre des sources d'information russes depuis le mois d'octobre 2020, en dénonçant notamment la restriction des comptes des agence RIA Novosti, Spoutnik ou RT.

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par Moscou le 24 février, les autorités russes ont renforcé leurs pressions contre les médias indépendants et les grands réseaux sociaux.

Les députés russes ont introduit vendredi une loi sanctionnant à de lourdes peines ceux qui diffusent des « informations mensongères sur l'armée ».

En plus de Facebook, Roskomnadzor a aussi restreint l'accès à la BBC, à la radio-télévision internationale allemande Deutsche Welle (DW), au site russe indépendant Meduza (basé à Riga), à Radio Svoboda, antenne russe de RFE/RL, à Voice of America et à d'autres sites d'information.

Selon des informations de France Info, des milliers d'internautes sont également privés d'Internet en France et en Europe du fait d'une probable cyberattaque sur un réseau satellitaire, survenue au début de l'offensive russe en Ukraine, selon des sources concordantes. D’après l’entreprise Orange, « près de 9 000 abonnés » d'un service internet par satellite de sa filiale Nordnet sont impactés par cette panne.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !