Le patriarche russe Kirill dit « comprendre » la décision de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le patriarche russe Kirill a indiqué qu'il comprenait la décision de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine qui vient d'annoncer cette semaine qu'elle rompait avec la Russie en raison de l'offensive russe sur le sol ukrainien.
Le patriarche russe Kirill a indiqué qu'il comprenait la décision de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine qui vient d'annoncer cette semaine qu'elle rompait avec la Russie en raison de l'offensive russe sur le sol ukrainien.
©Mladen ANTONOV / AFP

Guerre en Ukraine

Le patriarche russe Kirill dit « comprendre » la décision de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine

La branche moscovite de l'Eglise orthodoxe ukrainienne a annoncé vendredi rompre avec la Russie en raison de l'offensive lancée par Vladimir Poutine et soutenue par le patriarche Kirill.

Le patriarche russe Kirill a indiqué « comprendre » ce dimanche la décision de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine qui a annoncé cette semaine rompre avec la Russie en raison de l'offensive russe sur le sol ukrainien.

Le patriarche Kirill a évoqué cette situation lors de la liturgie dans la Cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou :

« Nous comprenons entièrement les souffrances actuelles de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, nous comprenons que Sa Béatitude, le métropolite Onuphre (chef de cette Église, ndlr) et son épiscopat doivent agir de la manière la plus sage possible pour ne pas compliquer la vie de leur peuple croyant ».

Patriarche de Moscou et de toute la Russie, Kirill a précisé qu’il priait pour qu'aucun obstacle « temporaire » ne puisse « détruire l'unité spirituelle » des peuples russe et ukrainien.

La branche moscovite de l'Eglise orthodoxe ukrainienne a annoncé vendredi rompre avec la Russie en raison de l'offensive russe en Ukraine, déclarant « sa pleine indépendance » des autorités spirituelles russes, dans le cadre d’une initiative historique.

Le porte-parole de l'Eglise d'Ukraine, interrogé par l'AFP, a précisé que le concile de l'Eglise avait insisté sur « son rejet total de la position du patriarche Kirill ». Il a apporté à plusieurs reprises son soutien à l'opération militaire russe en Ukraine.

L'offensive déclenchée par Vladimir Poutine avait placé l'Eglise ukrainienne encore rattachée à Moscou dans une situation de plus en plus délicate.

Des centaines de prêtres ont signé récemment une lettre ouverte appelant à faire juger Kirill par un tribunal religieux à cause de ses positions sur le conflit.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !