Le chef de l'armée allemande déplore son mauvais état et son impréparation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Angela Merkel
Angela Merkel
©John MACDOUGALL / AFP

Ukraine

Le chef de l'armée allemande déplore son mauvais état et son impréparation

Une prise de position d'autant plus remarquée car elle est faite alors que l'Ukraine est plongée dans la guerre

Le chef de l'armée allemande a exprimé sa frustration face à ce qu'il considère comme une négligence de longue date de la préparation militaire dans son pays dans une diatribe publique inhabituelle quelques heures après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, ajoutant que l'armée était en mauvais état.

"Dans ma 41e année de service en temps de paix, je n'aurais pas pensé que je devrais vivre une guerre", a déclaré jeudi le lieutenant-général Alfons Mais sur LinkedIn. "Et la Bundeswehr, l'armée que j'ai l'honneur de commander, se tient là plus ou moins les mains vides"

En janvier, l'Allemagne a proposé de fournir 5 000 casques militaires à l'Ukraine pour l'aider à se défendre contre une éventuelle invasion - une offre que le maire de Kiev et ancien boxeur champion du monde Vitali Klitschko a qualifiée de "blague"..

"Nous l'avons tous vu venir mais nous n'avons pas été en mesure de faire passer nos arguments pour tirer les conséquences de l'annexion (par la Russie) de la Crimée. C'est dur. J'en ai marre"

Les forces allemandes ont été considérablement réduites après la fin de la guerre froide, et plus tard entraînées principalement pour des missions comme en Afghanistan où l'adversaire était mal équipé et non une force armée avec les armes les plus modernes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !