La pénurie d'huile de tournesol dans les supermarchés est liée à une forme d'emballement de la part des consommateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Une photo prise le 5 avril 2022 montre des rayons vides où l'on trouve habituellement de l'huile de tournesol, dans un supermarché à Paris.
Une photo prise le 5 avril 2022 montre des rayons vides où l'on trouve habituellement de l'huile de tournesol, dans un supermarché à Paris.
©THOMAS COEX / AFP

Anticipation dans les rayons

La pénurie d'huile de tournesol dans les supermarchés est liée à une forme d'emballement de la part des consommateurs

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les consommateurs font des réserves, par crainte de manquer de certains produits. Cela provoque des pénuries de plus en plus importantes. Les industriels tiennent à alerter les consommateurs. L’huile de tournesol est notamment concernée.

Alors que le papier toilette et certains produits de première nécessité avaient été achetés massivement par les consommateurs lors de la pandémie de Covid-19 lors des phases de confinement, la guerre en Ukraine a poussé certains consommateurs à faire des réserves de certains produits, générant ainsi des pénuries dans les rayons. Dans la semaine du 4 au 10 avril, la consommation d’huiles a ainsi connu une hausse spectaculaire de 55 % dans les magasins par rapport à l'année précédente. La guerre en Ukraine, premier producteur d’huile au monde, a fortement perturbé les chaînes d’approvisionnement. Des questions se posent également sur le plan agricole.  

Dans le cadre d’un reportage, la rédaction du Parisien a constaté qu’en Seine-et-Marne, il est extrêmement difficile de trouver de l’huile de tournesol dans les magasins Carrefour, Lidl ou bien encore Aldi.

La pénurie d'huile de tournesol dans les supermarchés serait en réalité liée à une forme d'emballement au niveau des consommateurs.

Même si l’huile de tournesol se fait de plus en plus rare dans les rayons des supermarchés, l’Ukraine ne peut pas être directement blâmée pour cette situation. La véritable cause serait liée à l’attitude des consommateurs. Les stocks constitués par les Français, les achats massifs d’huile de tournesol, ont généré cette pénurie et épuisé les stocks très rapidement.

Les difficultés liées à l’huile de tournesol dans les rayons des supermarchés seraient donc les conséquences d’une pénurie d’anticipation. Les Français, ayant peur de manquer d’huile, ont fait des réserves. Si les bouteilles d'huile viennent à manquer ce n'est donc pas en raison d'un manque de production ou d'une baisse des stocks mais à cause d’une tension liée à la surconsommation. Les produits disponibles aujourd'hui sur l’huile de tournesol sont issus des récoltes qui ont eu lieu avant la guerre en Ukraine.

Sur le long cours, l’impact du conflit entre la Russie et l’Ukraine devrait entraîner une hausse des tarifs des matières premières, notamment de l’huile.

Si le conflit se localise dans le Donbass, à l'Est de l'Ukraine, les productions de tournesol pourraient être « soulagées ». Elles se situent majoritaires dans le Nord du pays.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !