L'infertilité masculine pourrait être liée au cancer de la prostate | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'infertilité masculine pourrait être liée au cancer de la prostate
©JEFF PACHOUD / AFP

Nouvelle étude

L'infertilité masculine pourrait être liée au cancer de la prostate

Selon des informations de la BBC, une nouvelle étude suggère que les hommes qui suivent un traitement pour la fertilité ont un risque plus élevé de cancer de la prostate à un âge avancé.

D'après une nouvelle étude scientifique, l'infertilité et le développement de cancers de la prostate seraient liés et auraient des causes communes. 

D'après la BBC, une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal, portait sur des cas de 1,2 million de grossesses en Suède sur une période de vingt ans.

Les chercheurs ont étudié la situation des hommes suédois qui sont devenus pères pour la première fois entre 1994 et 2014. Ils ont ensuite identifié ceux qui ont été confrontés à un diagnostic de cancer de  la prostate jusqu'à 20 ans après cette naissance. 

Selon les résultats de l'étude, ceux qui avaient eu recours à des techniques d'assistance médicale à la reproduction "avaient un risque significativement plus élevé de cancer de la prostate que ceux qui étaient devenus pères de façon naturelle". 

Les hommes ayant des problèmes de fertilité ont statistiquement plus de risques de développer un cancer de la prostate que les autres. Selon l'étude, ces deux problèmes pourraient avoir des causes communes. 

Le cancer de la prostate et l'infertilité masculine touchent respectivement 10% et 8% des hommes dans les sociétés occidentales. Ces deux problèmes de santé sont souvent liés aux hormones sexuelles masculines. Des "anomalies sur le chromosome Y" pourraient jouer un rôle sur le mécanisme biologique entre l'infertilité et le cancer de la prostate. 

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !