Guerre en Ukraine : « Nous sommes tous ici », le président Volodymyr Zelensky publie une vidéo pour attester de sa présence à Kiev | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy assiste à une réunion avec le Premier ministre britannique lors d'une Conférence sur la sécurité à Munich, le 19 février 2022.
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy assiste à une réunion avec le Premier ministre britannique lors d'une Conférence sur la sécurité à Munich, le 19 février 2022.
©Matt Dunham / POOL / AFP

Résistance face à Vladimir Poutine

Guerre en Ukraine : « Nous sommes tous ici », le président Volodymyr Zelensky publie une vidéo pour attester de sa présence à Kiev

Malgré les menaces et les rumeurs de fuite, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré ce vendredi se trouver à Kiev pour « défendre » l’Ukraine et déclare avoir discuté avec Joe Biden de sanctions contre Moscou.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a confirmé se trouver à Kiev ce vendredi pour « défendre » l’Ukraine malgré l’avancée des troupes russes. Le dirigeant ukrainien a publié une vidéo où il apparaît en treillis avec ses collaborateurs devant le bâtiment de la présidence.

« Nous sommes tous ici, nos militaires sont ici, les citoyens, la société, nous sommes tous ici, à défendre notre indépendance, notre État », déclare Volodymyr Zelensky aux côtés notamment du Premier ministre Denys Chmygal, de son chef de cabinet et d’un proche conseiller.

Volodymyr Zelensky a également annoncé avoir discuté avec le président des Etats-Unis, Joe Biden, de sanctions contre la Russie et d’une « aide concrète » aux forces de Kiev.

« Le renforcement des sanctions, une aide concrète à la défense et une coalition anti-guerre viennent d’être discutés avec » Joe Biden, a indiqué le président ukirainien sur Twitter, se disant reconnaissant du soutien américain à son pays.

Le président Vladimir Poutine a appelé l'armée ukrainienne à « prendre le pouvoir » et à renverser le président Zelensky et son entourage, qualifiés de « néonazis » et de « drogués ».

Plus de 50.000 Ukrainiens ont fui leur pays en moins de 48 heures, depuis le début de l'invasion russe, ce jeudi, selon le chef de l'agence de l'ONU pour les réfugiés, qui a comptabilisé jeudi 100.000 déplacés.

Le président Volodymyr Zelensky a décrété la mobilisation générale dans tout le pays, « laissé seul » face à la Russie.

Cette mobilisation militaire générale est déployée pour contrer l'invasion russe du pays, selon un décret. La mesure concernera ceux soumis « à la conscription militaire et les réservistes ».

« La mobilisation doit être effectuée dans les 90 jours à compter de la date d'entrée en vigueur du présent décret », selon le texte.

Les hommes âgés entre 18 et 60 ans n'ont pas le droit de quitter l'Ukraine, a déclaré le ministère de l'Intérieur ukrainien, dans le cadre de la loi martiale.

Les forces ukrainiennes combattaient vendredi des soldats russes dans la capitale Kiev. Volodymyr Zelensky est l’une des cibles de Vladimir Poutine. Reste à savoir si le président ukrainien sera véritablement renversé par la Russie ou si des négociations pourront intervenir dans les prochains jours.

Sud-Ouest - The Telegraph - Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !