GameStop : des boursicoteurs ont réussi à défier Wall Street | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
GameStop : des boursicoteurs ont réussi à défier Wall Street
©Michael M. Santiago / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Révolution sur les marchés financiers ?

GameStop : des boursicoteurs ont réussi à défier Wall Street

En quelques séances, l'action des magasins de jeux vidéo GameStop a grimpé à un rythme impressionnant, suite à l'action coordonnée de petits investisseurs qui tenaient à tenir tête aux grands noms de la finance et aux codes des marchés boursiers.

GameStop est le nouveau phénomène de ce début d'année 2021 à Wall Street. En seulement quelques séances, l'action des magasins de jeux vidéo GameStop a grimpé à un rythme démesuré. Cette ascension sur les marchés a été nourrie par un groupe de boursicoteurs qui ont voulu mener une croisade contre l'« establishment ».

La chaîne de magasins GameStop de vente de jeux vidéo a été bouleversée par la pandémie de Covid-19. En raison de difficultés financières, le titre du groupe est l'un des plus ciblés à Wall Street par la vente à découvert. Cette pratique, commune pour les grands fonds d'investissement, consiste à emprunter puis à vendre des actions en anticipant une chute de leurs cours afin de les racheter moins cher à une date ultérieure et d'engranger alors un profit conséquent.

Un groupe de boursicoteurs a décidé d’inverser les tendances en achetant massivement le titre de GameStop pour en faire gonfler le prix. Le forum WallStreetBets du site Reddit a été le principal levier de ce mouvement inédit.

L'action de GameStop (GME au New York Stock Exchange) a décollé de plus de 50% vendredi dernier. Face à cette soudaine hausse, les fonds qui avaient parié à la baisse sur GME se sont vus contraints de racheter le titre pour limiter leurs pertes, provoquant un « short squeeze » (ou une « liquidation forcée »), qui a encore fait grimper l'action. GameStop est ainsi monté de 18% lundi, puis de 93% mardi et a explosé de 135% mercredi.

Les membres de WallStreetBets ont exulté face à ce tour de force. Des médias américains ont évoqué même une rébellion contre le système.

Mardi soir, le patron de Tesla, Elon Musk, a twitté un lien vers WallStreetBets, contribuant à la hausse de mercredi. Le financier et spécialiste du capital-risque Chamath Palihapitiya a révélé avoir acheté 50.000 actions du groupe qu'il avait revendues mercredi après-midi. Il s’est engagé à reverser ses profits à une organisation d'aide aux commerces frappés par la récession.

Le mouvement de plus de 4 millions de membres du sous-forum Reddit, WallStreetBets, vient de conduire Robinhood et plusieurs autres applications de trading à retirer l’accès à l’achat sur des titres comme GameStop (GME), au cours passé de 17 à plus de 390 dollars ce mois de janvier.

Selon des informations de Presse-Citron, ce jeudi 28 janvier aux Etats-Unis, les clients de Robinhood et de TD Bank ne pourront plus passer d’ordres à l’achat pour GME (GameStop), mais également AMC, BlackBerry (BB), Bed Bath & Beyond (BBBY), Express (EXPR), KOSS, Naked (NAKD) ou encore Nokia (NOK).

Robinhood a donc fait le choix d’une solution radicale. Avec plus de 13 millions d’utilisateurs et une perspective d’entrer en bourse prochainement, l’application américaine connaît une forte attractivité du côté des investisseurs novices.

Une grande partie des membres de WallStreetBets est passée par ce service pour faire grimper le cours de GameStop ces derniers jours. Sur le classement des applications les plus téléchargées, d’ailleurs, Robinhood avait très vite rejoint les premières positions.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !