Elections européennes : la voix des Français est la moins prise en compte au sein de l'Union européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Elections européennes : la voix des Français est la moins prise en compte au sein de l'Union européenne
©

Pour du beurre

Elections européennes : la voix des Français est la moins prise en compte au sein de l'Union européenne

Avec un député européen français pour 891 892 habitants, la voix d'un citoyen de l'Hexagone vaut en moyenne 12 fois moins que celle d'un Maltais.

A neuf jours des élections européennes, les affiches incitant les citoyens français à aller voter recouvrent les murs de l'Hexagone. Pourtant, selon La Tribune, avec un député européen français pour 891 892 habitants, la voix des Français est celle qui compte le moins dans toute l'Union européenne. Un député européen représente en moyenne 677 509 habitants de l'UE, mais les différences varient selon les pays. Quel que soit le nombre de ses habitants, un Etat membre dispose d'au moins 6 élus au parlement. Or ce nombre a été restreint dans les grands pays afin de limiter le nombre de députés. 

La France s'avère donc être la grande perdante de cette répartition. Avec ses 66 millions d'habitants, elle dispose de 74 élus, soit un député européen français pour 891 892 habitants. Elle est suivie de l'Espagne (869 017 habitants par député) puis du Royaume-Uni (864 880 habitants par élu). L'Allemagne, le pays le plus peuplé de l'UE, se situe en quatrième position avec 838 541 habitants par élu. A contrario, les pays les mieux représentés sont les moins peuplés : Chypre, Luxembourg et Malte. Ainsi, un député maltais représente seulement 71 500 de ses compatriotes et un luxembourgeois 88 396. Entre un élu maltais et un élu français, la différence de représentativité est donc de un pour 12,4 ! Le vote d'un Français vaut donc 12 fois moins en moyenne que celui d'un Maltais. Mais l'Hexagone ayant choisi une répartition des députés par "grandes régions", l'écart peut être encore plus grand. Par exemple, l'unique élu de la section "Océan Indien" représente seul 1 052 000 électeurs, soit près de 15 fois plus qu'un élu maltais.

Pour établir la sur-représentation ou la sous-représentation des pays de l'UE au Parlement, il faut également examiner le poids relatif de chaque pays dans l'UE et dans le parlement européen. La France perd encore : l'écart entre son poids dans la population de l'UE et celui dans le parlement atteint -3,12 points. L'Allemagne suit avec un écart de -3,04 points. Au total, six pays sont sous-représentés au parlement (l'Allemagne, la France, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Espagne, et la Pologne) et 21 sur-représentés. Les plus surreprésentés sont respectivement la Lituanie, la Bulgarie et la Hongrie. Enfin, perle rare, la Roumanie est le parfait exemple d'une représentation équilibrée : son poids dans la population de l'UE et son poids au parlement sont équivalents (4,26 %). 

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !