EDF prévient que les coûts de la centrale nucléaire de Hinkley Point C en construction en Angleterre pourraient augmenter de 3 milliards | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La centrale nucléaire du Bugey
La centrale nucléaire du Bugey
©PATRICK KOVARIK / AFP

Pépin

EDF prévient que les coûts de la centrale nucléaire de Hinkley Point C en construction en Angleterre pourraient augmenter de 3 milliards

Une mauvaise nouvelle qui s'ajoute à des retards importants

EDF construit la centrale nucléaire de Hinkley Point C dans le sud-ouest de l'Angleterre. Le prix annoncé lorsque la centrale a reçu le feu vert en 2016 était de 18 milliards.

Mais désormais, selon EDF, les travaux pourraient coûter entre 25 et 26 milliards. Sans compter les éventuels retards dus aux problèmes de la chaîne d'approvionnement perturbée par le Covid-19 indique le Guardian.

Ceci alors que lorsqu'il cherchait à obtenir un soutien pour le projet en 2007, EDF avait initialement déclaré que les Britanniques feraient cuire leurs dindes de Noël à l'électricité de Hinkley Point C en... 2017.

Le directeur général du projet, Stuart Crooks explique "Notre chaîne d'approvisionnement a également été durement touchée et l'est toujours aujourd'hui. En avril 2020, 180 fournisseurs ont été complètement fermés, mais même en février de cette année, plus de 60 fournisseurs fonctionnaient avec une productivité réduite en raison de Covid" ajoute le Guardian.

EDF a souligné que les surcoûts n'affecteraient pas les consommateurs britanniques. Les coûts de construction sont pris en charge par EDF et son partenaire dans le projet, le chinois CGN, en échange d'un contrat de 35 ans qui garantit un prix de 92,50 £ par mégawattheure d'électricité produite, augmentant avec l'inflation.

EDF fait, par ailleurs, pression sur le gouvernement britannique car il espère construire une autre centrale en Angleterre utilisant la technologie EPR, à Sizewell C dans le Suffolk. Une décision de planification est attendue en juillet.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !