Des centaines de milliers d'appareils Philips contre l'apnée du sommeil sont potentiellement toxiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Philips Respironics
Philips Respironics
©Philips Respironics

Santé

Des centaines de milliers d'appareils Philips contre l'apnée du sommeil sont potentiellement toxiques

Les appareils ont été rappelés mais l'échange contre un autre modèle est très lent

En juin dernier, après une étude, selon Le Parisien, Philips avait lancé l’alerte et annoncé vouloir rappeler 5 millions d’appareils de pression positive continue contre l’apnée du sommeil, dans le monde, dont 370 000 rien qu’en France. Ceci à cause d'une mousse isolante qui pourrait être toxique, et même peut-être cancérigène.

Mais beaucoup de patients qui ont besoin de cet appareil pour bien respirer la nuit ne peuvent s'en passer sans courir des risques. Ils continuent donc à utiliser un appareil potentiellement dangereux.

L’onco-pneumologue Nicolas Girard explique, cité par Le Parisien : « La machine permet certes de mieux dormir, mais surtout, elle protège d’un risque d’arrêt cardiaque, qui peut survenir lors d’une apnée, et être mortel. »

« Aujourd’hui, seules 7 % des machines ont été remplacées sur les 370 000 appareils concernés par le rappel » selon l'agence du médicament qui menace de poursuites si le remplacement n'est pas plus rapide.

Sa lenteur est due, selon Philips à la  pénurie de composants électroniques et de matières premières, ainsi qu'aux tensions liées à toute la chaîne logistique et au transport.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !