Face au tollé, Michel Raison reformule sa question sur le rap | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Face au tollé, Michel Raison reformule sa question sur le rap
©

Assemblée nationale

Face au tollé, Michel Raison reformule sa question sur le rap

Il demandait des mesures pour "censurer" des chansons appelant "à la haine" et "écrites par certains groupes de musique rap issus de l'immigration".

Le 27 juillet, dans une question écrite, le député (UMP) de Haute-Saône Michel Raison avait demandé au gouvernement quelles "mesures" il comptait prendre pour "censurer" des chansons appelant "à la haine" et "écrites par certains groupes de musique rap issus de l'immigration". Il invoquait alors le fait que "sous couvert de liberté d'expression, ces groupes se livrent à de véritables appels à la haine raciale et religieuse en proférant des paroles obscènes, racistes et misogynes. Les conséquences sont d'autant plus préoccupantes que ces groupes sont écoutés par des jeunes en pleine construction".

L'association SOS Racisme s'était alors immédiatement élevé contre la sortie du député, exprimant sa "grande consternation" devant "cette question bien peu digne de notre Assemblée".

Regrettant son "erreur de rédaction", il a décidé le 2 août de reformuler sa question en supprimant plusieurs mots qui pouvait "prêter à confusion" : "censure", "rap" et "issus de l'immigration". Il a indiqué que ceux qui le connaissaient savaient qu'il était un "antiraciste-né".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !