Covid-19 : le gouvernement espère pouvoir lever le pass vaccinal fin mars-début avril | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Hôpital
Hôpital
©shara S.KODIKARA / AFP

Coronavirus

Covid-19 : le gouvernement espère pouvoir lever le pass vaccinal fin mars-début avril

Mais le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale a évoqué une série de conditions avant que cette décision soit prise

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré, mercredi 9 février, qu’il existait des « raisons d’espérer » que « fin mars-début avril, nous puissions lever le passe vaccinal ». « La baisse franche, nous y sommes », a-t-il ajouté à l’issue du conseil des ministres, en allusion à la décrue des contaminations indique Le Monde.

Le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, avait émis la même hypothèse que M. Attal, lors d’une audition au Sénat, estimant qu’une levée du passe vaccinal était envisageable « d’ici la fin mars », voire début « avril », si une série de conditions étaient remplies.

« D’un point de vue scientifique et médical, il faut un taux d’incidence réduit, on est à 2 500. “Réduit”, ça veut dire largement moins, au moins 10 ou 20 fois moins, mais il y a des éléments de contexte, vous donner un chiffre n’aurait pas de sens », a affirmé Alain Fischer. Autres conditions nécessaires pour lever les contraintes : il faut une « couverture vaccinale de rappel élevée » et que « la surcharge hospitalière actuelle ait disparu, que les hôpitaux reviennent à un état de fonctionnement habituel et que les patients non-Covid puissent être traités sans délais, sans retard ».

Mais écrit Le Monde "Si les indicateurs de contamination sont en baisse, ceux qui suivent la situation hospitalière poursuivent leur hausse. Au 8 février, 33 352 personnes étaient encore hospitalisées, en hausse de 1,39 % sur sept jours. (...) Quant au nombre de décès quotidiens à l’hôpital dus au Covid-19, il avoisine les 300, en hausse de plus de 9 % en sept jours."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !