Covid-19 : des mairies et des régions achètent des capteurs pour mesurer le CO2 et des purificateurs d’air pour les salles de classe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Classe
Classe
©GERARD JULIEN / AFP

Coronavirus

Covid-19 : des mairies et des régions achètent des capteurs pour mesurer le CO2 et des purificateurs d’air pour les salles de classe

Jean-Michel Blanquer se dit favorable à la généralisation des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires

Les purificateurs d'air permettent de réduire, au mieux de faire disparaître les particules qui sont dans l’air et qui contaminent explique France Inter.

Dans les entreprises spécialisées, les commandes sont constantes, que ce soit pour les écoles, les collèges et les lycées. Depuis l'année dernière, la société NatéoSanté a ainsi équipé près de 500 établissements scolaires.

Dans une tribune publiée dans le Monde le 18 août, une trentaine de médecins, enseignants et chercheurs, appellent à ne pas faire de l'école le talon d'Achille de la stratégie sanitaire, et pointe "la défaillance" du protocole sanitaire concernant les purificateurs d’air. "Cet été, l’Irlande, le Québec ont équipé toutes les classes de détecteurs de CO2, pendant que New York, Philadelphie et Francfort installaient des purificateurs dans les leurs. La Finlande, l’Autriche, des Länders allemands et des États américains financent également l’installation de ces dispositifs" écrivent-ils. 

 Les régions Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes ont néanmoins commencé à déployer massivement des purificateurs dans les lycées. Des villes comme Cannes ou Mérignac en ont quant à elles installé dans l'ensemble de leurs écoles, et même dans leurs crèches ajoute France Inter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !