Comment Facebook a aidé les annonceurs à cibler les antisémites | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Comment Facebook a aidé les annonceurs à cibler les antisémites
©Reuters

Dérives

Comment Facebook a aidé les annonceurs à cibler les antisémites

Le réseau social a supprimé les champs de recherche associés et plaide la bonne foi.

Le site américain ProPublica a révélé que Facebook permettait des ciblages publicitaires, via des mots-clés, antisémites. Ainsi, le réseau social suggérait des cibles en se basant sur les recherches des utilisateurs de type "je hais les juifs" ou encore "comment brûler les Juifs." Alerté par les journalistes, Facebook a immédiatement supprimé ces champs de recherche.

ProPublica a ainsi testé la méthode en proposant des liens commerciaux grâce à trois mots-clés clairement antisémites. Le site a ainsi pu toucher 5897 personnes. Facebook a plaidé la bonne foi, par la voix de Rob Leathern, responsable de la gestion produit chez Facebook. "Il arrive que du contenu violant nos règles apparaisse sur notre plateforme" a-t-il expliqué. "Dans ce cas précis, nous avons supprimé les catégories de ciblage concernées. Nous savons qu’il reste encore du travail à faire, et c’est pour ça que nous installons de nouvelles mesures de sécurité autour de notre produit et de notre système de vérification pour éviter que de tels problèmes se reproduisent à l’avenir."

Lu sur Numérama

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !