Chute incontrôlée de morceaux de fusée sur terre : le risque mortel existe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Lancement fusée
Lancement fusée
©DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Cosmos

Chute incontrôlée de morceaux de fusée sur terre : le risque mortel existe

Aucun humain n'a été tué ou blessé par la chute d'un morceau de fusée à ce jour

Le Parisien souligne qu'il y a beaucoup de lancement de fusées, et que certains des morceaux de ces fusées retombent en mer ou à terre. 

Le quotidien donne l'exemple de l'étage principal d'une fusée chinoise tombé dans l'océan Indien, au large des Maldives, en mai 2021 et celui de débris du même type tombés sur des bâtiments en Côte d'Ivoire, en 2020.

Le Canadien Michael Bayers, "de l’université de la Colombie-Britannique, et ses collègues ont analysé les données des 30 dernières années. Plus de 1 500 corps de fusées ont "désorbité" pendant cette période, dont 70 % de manière incontrôlée, selon leurs estimations." 

"« Lorsque les étages intacts reviennent sur Terre, une fraction substantielle de leur masse survit à la chaleur de la rentrée atmosphérique sous forme de débris. De nombreux morceaux survivants sont potentiellement mortels et présentent de graves risques sur terre, en mer et pour les passagers des avions », alerte leur article paru dans Nature Astronomy "cité par Le Parisien.

"Et ils ajoutent que ce sont les pays du Sud qui sont les plus exposés : les morceaux de fusées seraient, en effet, trois fois plus susceptibles d’atterrir aux latitudes de Dhaka, Jakarta ou Lagos que sur New York, Moscou ou Pékin."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !