Christian Jacob saisit la CNIL après la lettre de Guillaume Peltier qui appelait les adhérents LR à soutenir Eric Zemmour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les Républicains dénoncent l’exploitation de leurs fichiers par Guillaume Peltier, qui vient de se rallier à Eric Zemmour.
Les Républicains dénoncent l’exploitation de leurs fichiers par Guillaume Peltier, qui vient de se rallier à Eric Zemmour.
©BERTRAND GUAY / AFP

Campagne électorale

Christian Jacob saisit la CNIL après la lettre de Guillaume Peltier qui appelait les adhérents LR à soutenir Eric Zemmour

Christian Jacob a fait un signalement à la CNIL pour utilisation frauduleuse de fichier. Les Républicains dénoncent l’exploitation de leurs fichiers par Guillaume Peltier, qui s'est rallié à Eric Zemmour.

Le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, a fait un signalement à la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) pour utilisation frauduleuse de fichier, selon son entourage auprès de la rédaction de France Info, ce jeudi 13 janvier, confirmant une information de RTL. Ce signalement fait suite à un mail adressé par l'ancien numéro 2 de LR, Guillaume Peltier, aux adhérents de la formation politique. Guillaume Peltier est devenu récemment le porte-parole d’Eric Zemmour.

Dans ce message adressé aux adhérents LR, Guillaume Peltier « appelle les électeurs des Républicains à rejoindre » le candidat de Reconquête! à la présidentielle :

« J'appelle tous ceux qui ont cru au RPR, ceux qui ont aimé Philippe Séguin et Charles Pasqua, ceux qui ont eu le cœur battant lors des campagnes de Nicolas Sarkozy, ceux qui veulent que le droite reste la droite, à nous rejoindre ».

Guillaume Peltier s’est donc adressé par mail aux militants de son ancien parti,

Face à cette démarche, Christian Jacob dénonce « une utilisation frauduleuse » des fichiers. Christian Jacob a annoncé saisir la CNIL d'après une information de RTL, confirmée par BFMTV.

Selon Christian Jacob, « en sa qualité d'ancien cadre, il n'était plus en droit de les utiliser ».

Christian Jacob a également écrit à Guillaume Peltier pour déplorer un « non-respect de nos règles et de nos valeurs » et lui rappeler que l'utilisation de fichiers par une personne non habilitée « relève du délit de détournement, puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende ».

Contacté par BFMTV, Guillaume Peltier s’est défendu :

« C’est une fausse polémique pour deux raisons : mon fichier a été constitué ces quinze dernières années. C'était le fichier de La Droite Forte » (son ancien courant au sein de l'UMP puis des LR NDLR), ajouté à ceux « de nombreux tours de France, qui m’ont permis de collecter des adresses e-mails d’adhérents. J’ai été le numéro 2 du parti. Les adhérents donnent leurs mails. Surtout la règle juridique est que toute personne peut se désabonner en cliquant simplement sur un lien. D’ailleurs j’envoie ces mails depuis des années ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !