Bercy : les rumeurs de remaniement à la tête de deux directions se précisent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bercy : les rumeurs de remaniement à la tête de deux directions se précisent
©

Du mouvement

Bercy : les rumeurs de remaniement à la tête de deux directions se précisent

Selon "Le Canard enchaîné" et "Le Monde", le Budget et le Trésor devraient changer de direction. François Villeroy de Galhau dément cependant sa nomination.

Du changement, pour bientôt. Selon des informations du Canard enchaîné confirmées par Le Monde, le gouvernement aurait dans l'idée d'assurer un léger remaniement à la tête de deux branches du ministère des Finances. La direction du Trésor et celle du Budget devraient en effet changer très prochainement, vraisemblablement après le Conseil des ministres du 4 décembre prochain.

Le premier partant serait donc Ramon Fernandez, directeur du Trésor nommé par Nicolas Sarkozy dont Pierre Moscovici vante régulièrement les qualités. Il devrait être remplacé par François Villeroy de Galhau, passé par le Trésor à sa sortie de l'Ena - même promotion que Pierre Moscovici - avant de devenir directeur de cabinet de Dominique Strauss-Kahn (1997-1999), puis directeur général des Impôts pendant trois ans. Il a été nommé PDG de Cetelem et, plus récemment encore, directeur général délégué du groupe BNP Paribas. L'intéressé dément cependant toute nomination : "Je découvre cette rumeur. C’est la n+1-ième rumeur me concernant. Elle n’a pas plus de crédibilité que les n précédentes, qui se sont toutes avérées sans fondement".

Julien Dubertret, lui aussi nommé sous Nicolas Sarkozy, devrait également faire ses bagages. Denis Morin, directeur de cabinet de Marisol Touraine devrait prendre sa place à la direction du Budget. Sa nomination parait, à l'instar de celle de François Villeroy de Galhau, parfaitement plausible. Denis Morin a, en effet, occupé différents postes à la direction du Budget avant de passer par plusieurs cabinets ministériels (DSK et Laurent Fabius, entre autres).

Ces remplacements doivent permettre au gouvernement de confier sa remise à plat de la fiscalité à des directeurs proches du Parti socialiste. Ils sont également un moyen de liquider définitivement l'héritage de Nicolas Sarkozy, Ramon Fernandez et Julien Dubertret étant, en effet, les derniers hauts fonctionnaires "survivants" de l'ancienne présidence.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !