Allemagne : le SPD, les Verts et les libéraux ont trouvé un accord pour former un gouvernement de coalition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Christian Lindner, Olaf Scholz, Annalena Baerbock et Robert Habeck posent lors d'une conférence de presse à Berlin pour présenter leur accord pour leur gouvernement post-Merkel.
Christian Lindner, Olaf Scholz, Annalena Baerbock et Robert Habeck posent lors d'une conférence de presse à Berlin pour présenter leur accord pour leur gouvernement post-Merkel.
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

Fin de l'ère Merkel

Allemagne : le SPD, les Verts et les libéraux ont trouvé un accord pour former un gouvernement de coalition

Un accord a été trouvé en Allemagne en vue de la formation d'un gouvernement de coalition. Les libéraux ont obtenu le ministère des Finances alors que les Verts héritent des ministères des Affaires étrangères et de la Protection du climat. Olaf Scholz va succéder à Angela Merkel.

Une nouvelle ère va s'ouvrir en Allemagne, après seize ans de gouvernance d'Angela Merkel. Les sociaux-démocrates allemands (SPD), les Verts et les libéraux (FDP) ont conclu, ce mercredi 24 novembre, un accord gouvernemental afin de former une coalition qui va accéder au pouvoir.

Près de deux mois après les élections fédérales marquées par une défaite historique du camp conservateur (CDU), le social-démocrate Olaf Scholz va entrer à la chancellerie, dans une alliance inédite avec les Verts et le parti libéral du FDP. Ces derniers ont obtenu le ministère des Finances. Les écologistes vont obtenir cinq ministères, dont celui des Affaires étrangères et un ministère regroupant l'Economie et la Protection du climat.

La nouvelle coalition a annoncé plusieurs mesures. Parmi elles, la légalisation du cannabis, dont la vente dans des "magasins agréés" sera réservée "aux adultes". Le SPD, les Verts et les libéraux veulent également avancer la sortie du charbon d'ici à 2030.
Cette nouvelle coalition gouvernementale a également l'intention de revenir "en 2023" aux règles de rigueur budgétaire, dont le frein constitutionnel à l'endettement, selon l'accord présenté ce mercredi.
Le "contrat de coalition" entre les trois partis a permis de définir toutes les réformes économiques, environnementales, sociétales que le prochain gouvernement va mettre en œuvre.

Olaf Scholz doit être investi chancelier début décembre par les députés du Bundestag. 
L'Allemagne s'apprête donc à tourner la page des années Merkel.
France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !