Affrontement gauche - droite pendant les travaux de la commission d'enquête sénatoriale sur les médias | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sénat
Sénat
©CharlesDelorme / Wikimedia Commons

Concentration des médias

Affrontement gauche - droite pendant les travaux de la commission d'enquête sénatoriale sur les médias

Les 21 sénateurs voteront-ils le rapport final ?

Voulue par le Parti socialiste, la commission d’enquête sur la concentration des médias n’a jamais emballé Les Républicains. « A l’évidence, le sujet ne relevait pas d’une commission d’enquête », témoigne Jean-Raymond Hugonet (LR). Le sénateur, l’un des plus assidus des travaux, ne voit d’ailleurs pas, à ce stade, « comment on peut atterrir sur un rapport commun ». Les tensions apparues entre les groupes politiques n’ont fait que s’accroître au fur et à mesure des débats explique Le Monde.

Ces dissensions témoignent de deux visions idéologiques. « On a bien senti, au moment des auditions de M. Bolloré et de M. Arnault, à quel point certains sénateurs se félicitaient de la réussite de ces industriels, alors que d’autres s’inquiétaient de leur poids dans les médias. Un clivage s’est créé », explique Monique de Marco, sénatrice Europe Ecologie-Les Verts citée par Le Monde.

Le sénateur LR Raymond Hugonet est clair à propose du sénateur PS David Assouline : « Pour David Assouline, l’obsession, c’est que Vincent Bolloré soit accusé de tous les maux. »

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !