428 candidats investis par "La République en marche" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
428 candidats investis par "La République en marche"
©AFP

Législatives

428 candidats investis par "La République en marche"

Elu confortablement avec 66.1% des voix, Emmanuel Macron espère doubler la mise en raflant la majorité absolue à l'Assemblée Nationale après les élections législatives de juin.

  • "En Marche !" devrait annoncer 450 à 480 investitures sur les 577 prévues
  • Sans la majorité absolue, Emmanuel Macron aura du mal à mettre en place son plan de "transformation" de la France
  • Emmanuel Macron veut "laisser du temps" pour rallier des personnalités de droite

Lire aussi : Stéphane Le Foll affiche son soutien à Emmanuel Macron et demande "du respect" pour Manuel Valls

-------------------------EN DIRECT------------------------

LE DIRECT EN VIDEO


Live CNEWSpar CNEWS

16h31 : Des députés PS retoqués

"Je ne vous dirai pas lesquels et ils sont nombreux !" assure Richard Ferrand.

16h20 : La liste complète pour mercredi

Richard Ferrand assure que la liste complète des candidats investis par En Marche sera disponible mercredi.

16h18 : 24 députés PS investis par "En Marche !"

24 députés PS sont investis par "En Marche !". Tous les députés sortants sont issus du Parti Socialiste assure Richard Ferrand. Il précise qu'aucun candidat LR n'a été investi "C'est pour cela qu'il reste des places disponibles".

16h07 :  Sur Manuel Valls

Sur Manuel Valls, Richard Ferrand déclare : Nous avons constaté que la candidature de l'intéressé ne correspondait pas aux critères de sélection car aucun candidat ne peut avoir fait 3 candidatures parlementaires. Toutefois, il précise : "Nous ne voulons pas donner l'impression d'humilier, de rejeter, d'être dans une vindicte. Nous n'investissons pas l'intéressé mais nous ne lui opposons pas de candidat ou de candidate.

16h00 : 428 sur 577 candidats

Richard Ferrand explique pourquoi il n'y a que 428 candidats investits par la commission : "Nous continuons d'approfondir les échanges pour un certain nombre de départements", notamment "pour les DOM TOM. Nous souhaitons laisser un espace pour que celles et ceux qui le souhaiteraient, sur les territoires qui ne sont pas pourvus de candidatures, puissent se manifester pour amplifier le rassemblement."

15h50 La conférence commence

Richard Ferrand prend la parole au pupitre : "Nos candidats signent le retour définitif des citoyens au coeur de notre vie politique". Il étaye : " 19 000 candidatures ont été déposées depuis l'ouverture de la plateforme soit 34 candidats par circonscriptions,  29% de candidatures femininines 71% masculines."
Richard Ferrand assure que les cinq critères imposés par le nouveau président ont été respecté, à savoir : le renouvellement, la parité réelle, la probité, le pluralisme politique et la cohérence.
"52% des candidats et des candidates sont issus de la société civile au sens où il n'ont jamais éxercé de mandat électif et n'exercent aucun mandat politique aujourd'hui. Sur la parité réelle 214 candidats sont des femmes, 214 sont des hommes, 428 candidats ont été désignés. La parité est également respectée sur les circonscriptions dites "gagnables". Sur la probité tous les candidats se sont engagé à n'avoir aucun casier judiciaire et n'avoir jamais été déclaré inéligibles peu importe la cause. Le mouvement a fait son possible pour veiller à ce que les candidats respectent nos valeurs.  Sur la pluralité politique, les candidats sont issus de l'ensemble du spectre politique. Sur l'efficacité et la clarté, l'ensemble des candidats et candidates se sont engagé a soutenir et mettre en oeucre le contrat avec la nation proposé par le président de la République. 95% ne sont pas des députés sortants, la moyenne d'âge est de 46 ans. Le candidat le plus jeune a 24 ans, la candidate le plus âgé a 72 ans."

15h42 : 15 000 candidatures

Jean-Paul Delevoye, chargé de la commission d'investiture de "La République En Marche" sur BFMTV a déclaré que le mouvement avait reçu 15 000 demandes d'investitures dont 1600 dans les dernières 48h.

14H47 : Important retard, le début d'une mauvaise habitude ?

14h 30 : Aucun accord de parti

Officiellement aucune investiture n'a été négociée contre un ralliement à "En Marche !" et aucun accord d'appareil n'a été négocié. Seul le MoDem a bénéficié d'un traitement de faveur en février à travers l'alliance conclue entre François Bayrou et Emmanuel Macron.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !