12 % des actifs craignent de ne jamais pouvoir partir à la retraite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
12 % des actifs craignent de ne jamais pouvoir partir à la retraite
©

Social-pessimisme

12 % des actifs craignent de ne jamais pouvoir partir à la retraite

L'étude portant sur la perception de la retraite des Français révèle aussi que la moitié des retraités jugent leur pension inférieure à ce qu’ils attendaient.

Le départ à la retraite est un sujet d’inquiétude pour les Français. 12 % des actifs français considèrent ainsi qu’ils ne pourront jamais se permettre de partir en retraite. C’est ce qui ressort d’une étudepubliée vendredi et menée par la banque HSBC auprès de 1 000 participants en France entre juillet 2012 et avril 2013.

Selon l’enquête, la moitié des retraités Français (49 %) jugeraient leur pension inférieure à ce qu’ils attendaient (dont 21 % « nettement inférieur »). L’autre moitié la trouverait conforme aux attentes (47 %), 3 % la jugeant supérieure. Au niveau mondial – l’étude s’est intéressée à 15 pays en tout – ils sont 38 % de retraités à estimer que leurs revenus sont moins élevés que prévus.

Un résultat que l’on serait tenté de relier à un autre : 49 % des retraités interrogés pensent qu’ils n’ont pas suffisamment préparé leur départ en retraite, près d’un tiers ne l’ayant pas préparé du tout. A l’inverse, 45 % se disent plutôt satisfaits de la façon dont ils l’ont anticipé.

Au final, plus de trois retraités sur quatre ont été confronté à une baisse de leurs revenus, sachant qu’ils n’ont été que 41 % à réduire leurs dépenses. Une baisse du pouvoir d’achat aussi appréhendée par les actifs, qui risque d’être plus marquée que prévue : la moitié d’entre eux s’attendent à devoir soutenir financièrement leurs proches, même une fois à la retraite. « Cela concerne notamment le soutien de leurs enfants, même adultes, ainsi que la prise en charge de parents âgés », précise l’étude.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !