Une autre école pour une autre société | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Une autre école pour une autre société
©

Atlanti-culture

Une autre école pour une autre société

Clémence Roux de Luze pour Culture-Tops

Clémence Roux de Luze pour Culture-Tops

Clémence Roux de Luze est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. 

Voir la bio »

L’AUTEUR

Céline Alvarez, trentenaire et linguiste de formation, a une conviction: l’enfant est un être naturellement doué, doté de formidables capacités qui n’attendent qu’à être développées. Problème: l’école traditionnelle française ne permet pas l’épanouissement de ce potentiel. En 2009, la jeune femme passe le concours de professeur des écoles afin de mettre ses principes pédagogiques à l’épreuve de la réalité. En septembre 2011, l’Education nationale l’autorise à ouvrir une classe « expérimentale » dans une zone d’éducation prioritaire à Gennevilliers. L’expérimentation durera trois ans. L’Education nationale ne la renouvelle pas. L’enseignante démissionne donc de son poste en juillet 2014 mais continue depuis à partager son expérience à travers son blog et des rencontres. 

THEME

Le livre, « Les lois naturelles de l’enfant », relate l’aventure de ces trois années dans une maternelle de Gennevilliers. L’auteur y livre sa démarche pédagogique inspirée des travaux du Dr Montessori et des recherches récentes en neurosciences. En traitant de l’école mais aussi de la formidable intelligence humaine, l’ouvrage nous interpelle sur la société et le monde que nous voulons construire.

POINTS FORTS

- Un éclairage sur les « grands principes de l’apprentissage ». Céline Alvarez fait état de l’actualité des recherches en sciences cognitives montrant les capacités étonnantes du cerveau du jeune enfant.

- Une réflexion enthousiasmante sur l’école et une source d’inspiration pour l’éducation de demain à un moment où le système scolaire français est régulièrement montré du doigt. (Pour mémoire, le dernier rapport du Cnesco - Centre national d’évaluation du système scolaire - de septembre 2016, illustre comment l’école française fabrique les inégalités sociales). L’auteur donne des pistes : le mélange des âges dans la classe, la connexion de l’enseignement avec le monde réel, la nécessité du sens dans l’apprentissage, le rôle indispensable de l’adulte en tant que guide, celui de la bienveillance…

- L’auteur rappelle le rôle essentiel de l’école dans la construction d’une société. En fondant une école respectueuse des « lois naturelles de l’enfant » et soucieuse de chacun, l’avènement d’une autre société est possible.

POINTS FAIBLES

Je n’en vois pas. 

EN DEUX MOTS

Une réflexion stimulante sur l’école et un hymne à l’intelligence humaine !

UNE PHRASE

« Nous avons très probablement et très largement sous-estimé jusqu’à présent les capacités étonnantes de l’être humain dans ses premières années de vie (…) et s’il échoue à l’école, ce n’est peut-être pas parce que les tâches que nous lui proposons sont trop difficiles pour lui, mais parce qu’elles ne sont probablement pas à la hauteur de ses grandes capacités. L’enfant s’épuise à réaliser des tâches qui ne l’intéressent pas et qui sont indignes de sa grande intelligence. » (Page 216).

RECOMMANDATION

EN PRIORITE En priorité

LIVRE

Les lois naturelles de l’enfant

de Céline Alvarez

Ed. Les arènes

454 p

22 euros

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !