Get up, Stand up : les effets miracles de la position verticale sur notre poids | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Rester assis trop longtemps est néfaste pour la santé.
Rester assis trop longtemps est néfaste pour la santé.
©REUTERS/Jae C. Hong/Pool

Mortel

Get up, Stand up : les effets miracles de la position verticale sur notre poids

Selon plusieurs études, réaliser les 30 minutes réglementaires de sport dans une journée ne suffirait pas à compenser plusieurs heures en position assise. En revanche, la position verticale aurait des bienfaits insoupçonnés.

Rester assis toute la journée est mauvais pour la santé, c'est un fait connu de longue date : il est important de faire de l'exercice. Ainsi bon nombre de personnes changent leur comportement… Mais cela ne s'avérerait pas encore suffisant !

Que ce soit pour travailler, se rendre au bureau, déjeuner... une récente enquête, relayée par la BBC, indique qu'en moyenne un individu lambda passe près de 12 heures par jour assis sur une chaise ou dans un fauteuil. Mais il faut ajouter à cela le temps moyen de sommeil, à savoir sept heures quotidiennes. Ainsi, au cours de la journée, l'homme n'est en moyenne debout que cinq heures : clairement insuffisant, et ce d'autant plus que dans le passé, des chercheurs de l’université de Sydney ont prouvé (dans une étude publiée dans Archives of Internal Medicine) que plus on reste assis, plus on s’expose à des problèmes de santé, même en restant actif au quotidien. "La sédentarité est un des problèmes de santé majeurs à l'heure actuelle" confirme Annick Goetgheluck, diététicienne diplômée dans le domaine et s'intéressant à la psychologie des comportements alimentaires. 

Des propos confirmés par une autre étude : en effet, des chercheurs américains ont publié le 9 juillet 2012 (dans le British Medical Journal) une enquête encore plus alarmante. Selon ces scientifiques, les personnes qui restent assises toute la journée perdent près de deux ans d'espérance de vie par rapport aux personnes un peu plus actives. "Lorsqu'on est trop souvent assis, statique, notre corps a du mal à s'oxygéner. On ne dépense pas assez de calories et à terme les conséquences sont lourdes" certifie de son côté Annick Goetgheluck. Mais il existe des preuves que même les exercices que nous pratiquons ne pourront pas "réparer" les dommages causés sur notre santé par une position assise trop prolongée. 

C'est en tout cas ce que démontre une expérience menée par la BBC avec l'aide du Dr John Buckley et une équipe de chercheurs de l'Université de Chester. Ils ont demandé à dix personnes travaillant dans une agence immobilière de rester au moins trois heures par jour debout derrière leur ordinateur plutôt qu'assis pendant une semaine. Tous les participants étaient équipés d'un accéléromètre (un capteur de mouvement) afin de mesurer la distance parcourue en une journée. Ils portaient également des moniteurs de fréquence cardiaque et des engins de contrôle de leur taux de glucose afin de connaître leur taux de sucre dans le sang. 

Les résultats de l'expérimentation sont frappants. Les chercheurs de l’Université de Chester ont constaté que les niveaux de glucose dans le sang après un repas sont retombés beaucoup plus rapidement à des niveaux normaux lorsque les bénévoles se tenaient debout plutôt qu’assis. "C'est logique car à partir du moment où le corps est en activité, il brûle des calories. Si on reste quatre heures de suite assis sur sa chaise, ce n'est pas bon. Il est important de faire des pauses où on va marcher, s'aérer" déclare le docteur Goetgheluck. Autre preuve des bénéfices de la position debout : les moniteurs de fréquence cardiaque montrent que les participants ont brûlé plus de calories (0,7 par minute en plus). Sur le moment cela ne représente pas grand-chose mais sur une année cela près de 30 000 calories, ce qui correspond à plus de trois kilos de graisse.

"Si on traduit cela en activité physique, cela représente l’équivalent de 10 marathons par an" certifie à la BBC le Dr Buckley. Ainsi, il conclut en disant que si une activité physique régulière est nécessaire et présente de nombreux avantages, notre corps doit aussi rester un maximum en position debout. A cela Annick Goetgheluck répond : "Il existe une différence entre être debout et faire des exercices. Si être debout plutôt qu'assis est un plus, cela ne doit en rien empêcher la pratique d'une activité sportive. Le plus important c'est que le corps bouge. Ce qui va faire maigrir quelqu'un c'est l'activité physique. La marche, le vélo, le footing... tout cela est bien meilleur sur le long terme. Mais si on n'a pas le temps ou la possibilité de le faire, se mettre en position debout est bénéfique".

Les simples mouvements réalisés dans cette position permettent de maintenir notre taux de sucre dans le sang à haut niveau. C'est pourquoi les chercheurs conseils d’ajuster notre manière de travailler : téléphoner en marchant, aller parler à un collègue plutôt que de lui envoyer un e-mail ou simplement prendre les escaliers sont autant de conseils simples et efficaces. Le docteur Goetgheluck livre d'autres conseils : "Il existe d'autres mouvements faciles et discrets. On peut faire du renforcement musculaire sur une chaise. Par exemple, des petits exercices qui consistent à contracter son ventre permettent de renforcer les abdominaux ou encore serrer le fessier en étirant les jambes. A cela, j'ajouterai qu'il est très important de boire de l'eau car cela permet aussi une meilleure oxygénation du corps". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !