Sandrine Rousseau veut instaurer un délit de "non-partage des tâches domestiques" ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sandrine Rousseau a réclamé qu'on inscrive dans la loi un "délit de non-partage des tâches domestiques".
Sandrine Rousseau a réclamé qu'on inscrive dans la loi un "délit de non-partage des tâches domestiques".
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Messieurs, à vos serpillères…

Sandrine Rousseau veut instaurer un délit de "non-partage des tâches domestiques" !

Mais elle n'a pas précisé les sanctions, qu'on imagine sévères, qui s'en suivront.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Depuis des temps immémoriaux, les femmes ont souffert. Ce sont elles qui balayaient, qui nettoyaient, qui récuraient. Elles étaient aux fourneaux et lavaient le linge. 

Il était temps que cela cesse. Vint - nouvelle Jeanne d'Arc car elle a entendu des voix - Sandrine Rousseau. Elle a eu une idée géniale à laquelle personne n'avait jamais osé penser avant elle. 

Elle s'en est expliquée devant lesjournalistes de Madmoizelle. Sandrine Rousseau a réclamé qu'on inscrive dans la loi un "délit de non-partage des tâches domestiques". Si votre homme, votre mari, votre fiancé, rechigne à faire la vaisselle, rien de plus simple mesdames et mesdemoiselles : vous appelez la police pour qu'elle châtie le fautif". 

Parmi les sanctions, que nous préconisons, et qu'elle n'a pas détaillées, nous estimons que le coupable devrait être obligé de porter une tenue de soubrette. Et condamné à tenir dans une main un plumeau et dans l'autre un balai. Comme ça, il ne pourra pas continuer à taper le carton avec ses potes ou à regarder un match de foot à la télé. 

Mais des abus pourraient être possibles. Une femme jalouse et trompée serait habilitéeà convoquer les flics et à leur dire que le mâle fautif n'a pas voulu faire la vaisselle. Ce mensonge ne serait pas grave car il est bien connu que les hommes trompent leurs femmes. Et que les femmes ne trompent jamais leurs hommes. 

Il faut aller plus loin et aborder le délicat domaine de la chambre à coucher. Car faire l'amour est aussi une tâche domestique : la position du missionnaire, sexiste et humiliante pour les femmes, devra également être sanctionnée. 

Sandrine Rousseau a un compagnon qu'elle définit comme un "homme déconstruit"; Il est certain qu'il balaye, qu'il fait la vaisselle et nettoie le plancher. Sandrine Rousseau le déconstruit un peu plus tous les jours. Il est bien à plaindre.

À Lire Aussi

"Je ne suis pas une cougar" !

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

« Macron est le seul dirigeant européen à ne pas s’être couché devant les Etats-Unis »Marine Le Pen n’a « aucune admiration particulière pour Zelensky »

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !