Renaissance : une indécente appropriation culturelle ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Edouard Philippe, Richard Ferrand, François Bayrou et Stanislas Guerini participent à une conférence de presse, à Paris, le 5 mai 2022 pour les élections de la majorité présidentielle et pour Renaissance.
Edouard Philippe, Richard Ferrand, François Bayrou et Stanislas Guerini participent à une conférence de presse, à Paris, le 5 mai 2022 pour les élections de la majorité présidentielle et pour Renaissance.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Tout mais pas ça

Renaissance : une indécente appropriation culturelle !

On sait que le coucou pond ses œufs dans des nids qui ne sont pas les siens…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le mot « renaissance » est un nom commun. Tout à chacun est donc libre de l’utiliser, de le dire, de l’écrire comme bon lui semble. Mais quand il s’écrit avec avec « R » majuscule, il convient de s’en approcher avec respect et déférence.

La Renaissance fut un tournant majeur dans l’histoire européenne. Un miracle qui a vu apparaître Michel-Ange, Léonard de Vinci, les merveilleux châteaux de la Loire, Montaigne, Du Bellay, Érasme et Pic de la Mirandole.

Le nouveau mouvement d’Emmanuel Macron a été baptisé Renaissance. Sur son drapeau, on verra peut-être figurer La Joconde. Il y a là - pour le moins - vol avec effraction.

Peut-on considérer qu’un assemblage fait de morceaux de Guerini, d’une lichette d’Edouard Philippe, d’un chouïa de LR « constructif » et d’un zeste de François Bayrou est un chef-d'œuvre ? Ils sont gonflés et prétentieux. Reconquête eut été plus adapté mais c’était déjà pris.

Dans « renaissance » il y a « renaître ». Mais le bébé a déjà cinq ans et presque toutes ses dents. Il est gros, joufflu. Sa fraîcheur laisse donc à désirer. Il ne reste plus à Macron qu’à abandonner le fort de Brégançon et de choisir pour résidence d’été le château de Chenonceau.

À Lire Aussi

Valérie (Pécresse) à Nicolas (Sarkozy) : “ton fric tu peux te le garder !”

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Ainsi mourut le Parti socialiste…Je me souviens de Jean-Pierre Chevènement…

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !