Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
gouvernement Chine guerre commerciale
gouvernement Chine guerre commerciale
©NOEL CELIS / AFP

Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

La Chine vient de terminer l'année 2020 avec un excédent commercial record. Comment expliquer ce succès ? Alors que la pandémie de Covid-19 impacte toujours autant l'Europe et les Etats-Unis, la Chine est-elle en train de remporter la bataille commerciale ?

Mary-Françoise Renard

Mary-Françoise Renard

Mary-Françoise Renard est professeur à l’Université d’Auvergne (Faculté des Sciences Economiques et de Gestion) et est responsable de l’IDREC (Institut de Recherche sur l’Economie de la Chine) au CERDI

Voir la bio »

Atlantico.fr : La Chine termine l'année 2020 avec un excédent commercial record, boosté par la vente de marchandises liées à la pandémie (fournitures médicales, matériel électronique...) Comment expliquer ce succès ?

Mary-Françoise Renard : On observe en effet une hausse des exportations (+3,6% en 2020) et un ralentissement des importations (-1,1% en 2020). Il en résulte un surplus commercial de 535 milliards de dollars, supérieur à ce qui était attendu.

Ce succès s’explique d’abord par le fait que la Chine a connu une reprise économique plus tôt que les autres pays et a donc bénéficié de ce décalage. En effet, elle a pu répondre à la demande mondiale alors que ses concurrents étaient très pénalisés par des mesures de confinement notamment.

Il s’explique ensuite par la forte capacité de réaction et d’adaptation de l’industrie chinoise à la demande mondiale: matériel médical (masques, gants, thermomètres à infrarouges …) et produits électroniques, notamment en lien avec le télétravail (ordinateurs portables, tablettes...). Certaines entreprises ont rapidement reconverti leur activité pour répondre à cette demande.

Grâce ou à cause de la pandémie, peut-on dire que la Chine est en train de remporter la bataille commerciale ?

Cette performance commerciale va sans doute se poursuivre au-moins tant que la crise sanitaire perdure dans le reste du monde, et qu’il n’y a pas une trop forte résurgence du virus en Chine. Néanmoins, sur le long terme, le gouvernement souhaite renforcer le rôle de la demande intérieure.

Ces résultats illustrent la compétitivité de l’industrie de la Chine, ses principaux partenaires commerciaux étant les pays de l’ASEAN, devant l’Europe.

Ils illustrent aussi sa capacité de résistance dans la guerre commerciale avec les Etats-Unis. Le protectionnisme, pour souhaitable qu’il soit, est souvent difficile à mettre en place dans le contexte de forte interdépendance entre les pays que l’on constate aujourd’hui. Les entreprises américaines ne peuvent facilement relocaliser leur production et la Chine a surmonté certaines difficultés en réorientant ses partenariats, vers l’Amérique latine par exemple. Néanmoins, elle a accru ses importations vis-à-vis des Etats-Unis à la fin de l’année 2020. 

Ces chiffres record sont-ils une menace pour le reste de l'économie mondiale ?

Le problème du surplus commercial chinois est qu’il se traduit nécessairement par un déficit du reste du monde. Il peut donc continuer à engendrer des tensions. Les conséquences dépendent en partie de l’utilisation que la Chine fera de ce surplus. S’il conduit à augmenter l’épargne mondiale, il ne fera qu’accentuer les déséquilibres ; s’il est transformé en demande, il peut soutenir l’économie mondiale.

Ce surplus peut diminuer lors de la reprise économique dans le reste du monde, lorsque la pandémie aura été jugulée. 

Dans le contexte sanitaire actuel, la dépendance à certains produits stratégiques a conduit à une réflexion sur une réorganisation des chaînes de valeur qui pourrait se traduire par une régionalisation du commerce international et de la production mondiale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !