Peut-on vraiment réutiliser le CO2 que l'on produit ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Peut-on vraiment réutiliser le CO2 que l'on produit ?
©WALTER DIAZ / AFP

Sciences

Peut-on vraiment réutiliser le CO2 que l'on produit ?

Si l'entreprise paraît séduisante dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, réutiliser le CO2 présent dans l'atmosphère est bien plus difficile à dire qu'à faire.

Samuel Furfari

Samuel Furfari

Samuel Furfari est professeur en géopolitique de l’énergie à l’Université Libre de Bruxelles, docteur en Sciences appliquées (ULB), ingénieur polytechnicien (ULB) et Président de la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels. Il a été durant trente-six ans haut fonctionnaire à la Direction générale de l'énergie de la Commission européenne.

Voir la bio »

Atlantico : Quelles sont les méthodes qui aujourd'hui permettent de capter le CO2 présent dans l'air ou de le capter avant son émission dans l'air et de le réutiliser ?

Capter le CO2 dans un gaz est une technique qui remonte à la fin du 19ème siècle. Lorsque l'on produisait du gaz de ville, on produisait une réaction du gaz à l'eau, on produisait du CO2 et on l'éliminait. Donc éliminer le CO2 par un processus d'amines. L'industrie chimique, depuis la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, il n'y a absolument rien de neuf. On sait capter le CO2. Le problème est simple. Le CO2 est en faible concentration dans l'atmosphère et donc il faut des volumes énormes pour capter le CO2. C'est pour cela que l'on a essayé de le faire dans des centrales électriques mais même là, cela est très coûteux en énergie. Donc capter et éliminer le CO2 n'est absolument pas difficile, c'est simplement un problème économique.

Deuxièmement, une fois que vous avez capté le CO2, il faut savoir ce que l'on en fait. Les premières idées ont été lancées il y a une dizaine d'année, c'était de dire qu'on va les enfouir dans le sol. On peut l'injecter dans le sol, c'est une technique tout à fait banale. C'est ce qu'il se fait aujourd'hui en Norvège notamment sur le site de la centrale géothermique de Hellisheidi.

Mais aujourd'hui aucune technique n'est viable économiquement, ce qui explique que tous les programmes qui ont été lancés en 2009 ont été abandonnés.

Plusieurs entreprises à travers le monde tentent de réutiliser le CO2 en le transformant en d'autres produits. Est-ce une initiative viable économique ?

De fait c'est possible. Mais ce n'est plus une question économique à ce niveau-là, c'est une question de pure thermodynamique. Une réaction chimique ne se produit que si elle est exothermique (elle libère de l'énergie). De fait, pour réutiliser le CO2, il faut inévitablement réintroduire de l'énergie, au moins autant que celle utilisée pour produire le CO2 en question. On ne produit pas quelque chose sur la base de rien.

Nous ne sommes pas là dans la politique ou la philosophie. Malgré toutes les déclarations nous ne pouvons ignorer cette réalité. Ces initiatives ne sont pas une nouveauté et elles ont été abandonnées dès les débuts des politiques sur la réduction du CO2 car c'est un simple non-sens chimique. On ne pourra supprimer du Co2 que si le monde entier n'en produit plus et que la production d'énergie repose uniquement sur un modèle énergétique qui n'en produit pas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !