Patrick Karam : “Ceux qui vous disent que Valérie Pécresse et moi avons fait preuve de complaisance communautariste mentent et nous le prouvons” | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse s'exprimant lors d'un meeting de campagne à Cœur-de-Causse, près de Cahors, le 19 janvier 2022.
Valérie Pécresse s'exprimant lors d'un meeting de campagne à Cœur-de-Causse, près de Cahors, le 19 janvier 2022.
©Lionel BONAVENTURE / AFP

Mise au point

Patrick Karam : “Ceux qui vous disent que Valérie Pécresse et moi avons fait preuve de complaisance communautariste mentent et nous le prouvons”

Valérie Pécresse a été mise en cause dans une vidéo affirmant qu'elle aurait fait preuve de complaisance vis-à-vis de M’hammed Henniche, le responsable de la mosquée de Pantin, et qu'elle aurait financé des associations proches de mouvements islamistes. Mise au point avec Patrick Karam, Vice-Président du Conseil régional d'Île-de-France.

Patrick Karam

Patrick Karam

Patrick Karam, docteur en sciences politiques, a fait son métier des questions liées au sport et aux dérives pouvant y être associées. Il est également vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France en charge des sports, de la jeunesse, de la vie associative, de la citoyenneté et des loisirs depuis 2015.

Voir la bio »

Atlantico : Vice-Président de la région Île-de-France aux côtés de Valérie Pécresse, vous êtes mis en cause dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui vous reproche davoir fait preuve de complaisance vis-à-vis de Mohamed Henniche. Quelle est votre réaction face à cela ?

Patrick Karam : Cette vidéo est grave car il s’agit d’une manipulation et c'est la énième fois que Damien Rieu tente de me salir avec ces infamies. Lorsque je suis allé au dîner de l'Iftar de Mohamed Henniche, c'était à une époque où il était fréquenté par tous et recevait des responsables politiques de premier plan, de François Fillon, l'ancien premier ministre, intransigeant sur l'islamisme au président de l'assemblée nationale, Claude Bartolone. Il était reçu par le ministre de l'Intérieur, par toutes les autorités, dont le préfet de son département. Il travaillait avec l'État sur la question de l'Islam et était invité dans toutes les représentations officielles. C'était aussi l'époque où il était parti avec l'imam de Drancy Hassen Chalghoumi en Israël où ils étaient reçus par le président israélien. Croyez-vous que les Israéliens l'auraient laissé entrer sur leur territoire si c'était un islamiste?

 Et pour ma part, j'ai toujours été très clair sur l'islamisme, il suffit de lire mes ouvrages, de regarder mes combats et mes prises de position médiatique,  mes multiples tribunes qui remontent à des dizaines d'années.

Et je ne fuis pas le débat, et je tiens toujours le même discours comme à ce fameux dîner où j'ai indiqué qu'il y avait une trahison de l'élite de la représentation musulmane, qu'ils devraient tout faire pour dire aux musulmans d'être patriotes, que la France est leur pays et qu'il faut l'aimer, d'autant plus qu'on est d'origine étrangère. Lors de ce dîner, certaines personnes sont sorties de la salle quand j’ai évoqué cela dans mon discours. Lorsque j'étais délégué interministériel aux Outre-mer du président Nicolas Sarkozy, je suis allé défendre dans les cités, la loi contre la burqa, et les services de renseignement me conseillaient de ne pas y aller pour des raisons de sécurité. 

Par ailleurs, en 2013, j'ai créé la coordination des Chrétiens d’Orient en danger, qui a mené un combat contre l'islamisme dans ces pays. 

J'ai posé des plaintes en 2015 devant la Cour pénale internationale et les tribunaux français contre les djihadistes français. Dès  2013 j'ai dit qu'il fallait arrêter de soutenir les djihadistes en orient pour combattre Bachar el-Assad, parce que nous étions en train de tuer les chrétiens d'orient. J'ai toujours été le premier à sonner l'alarme, et j'ai toujours été intransigeant avec les salafistes et les fréristes, en voulant les rendre illégaux en France.

 A la région Ile-de-France, j’ai mis en place le système de formation et d'alerte sur la radicalisation ou sur les atteintes aux valeurs de la République dans le sport. Et j'ai fait appliquer le refus du burkini sur toutes nos iles de loisirs, ce qui nous a valu une plainte du CCIF devant le Défenseur des droits, dont l'adjointe nous a accusés de discrimination et menacés d'une procédure. Mais avec Valérie Pécresse nous n'avons rien cédé. 

Je considère qu'être Français est un honneur et une chance. Notre pays libère, et nous permets à tous d'avoir un meilleur avenir, quelle que soit notre origine. Le patriotisme n'est pas une option mais une obligation, et encore plus pour les gens qui s'installent en France.

Et pour revenir au mouvement de Zemmour, il y a toute une série de groupuscules qui a été chassé du RN dans une tentative de dédiabolisation de sa propre image. Je crois qu'autour d'Eric Zemmour on retrouve ces mouvements identitaires et racialistes qui considèrent que lorsqu'on est d'origine étrangère on est suspect, qui considèrent que l'on ne sera jamais à l'égal de tous les Français, et qui prennent pour cible tous les Français d'origine étrangère, ou de couleur différente, les musulmans, peu importe leur parcours Républicain, et quel que soit l'amour qu'ils portent à la France.

 Damien Rieu fait partie de cette mouvance identitaire, qui considère que celui qui vient de l'extérieur ne sera jamais français. Les gens qui pensent cela trahissent la vocation de la France. C'est d'ailleurs assez symptomatique que Damien Rieu qui a fondé un mouvement identitaire récemment dissout par le gouvernement se focalise sur moi alors que mes combats sont sans aucune ambiguïté depuis longtemps : il applique la méthode des nazis, mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose. 

Je constate d'ailleurs que Rieu et Zemmour font de l'islam leur ennemi au lieu de combattre l'islamisme. Cette confusion sert nos ennemis qui font tout eux-aussi pour créer des blocs antagonistes et séparer les Français musulmans des non-musulmans. En ce sens Zemmour est le meilleur allié des islamistes. L'un a besoin de l'autre pour prospérer dans la division. 

Le RN ou les équipes Zemmour attaquent souvent Valérie Pécresse sur ce quils considèrent être un double discours et une discrète complaisance vis-à-vis dune forme de multiculturalisme ou de communautarisme, notamment parce quelle aurait signé des appels aux côtés de militants décoloniaux ou parce que la région Île-de-France aurait financé des associations proches des islamistes. Que répondez-vous à ces critiques ?

C'est faux, Charles Pratts a publié les preuves que Valérie Pécresse n'avait jamais signé aucun appel en ce sens. 

J'ajoute que je n'ai jamais vu quelqu'un autant travailler sur ces questions et avec autant de fermeté que Valérie Pécresse. Dès son élection à la tête de la région en décembre 2015, elle m'a demandé de porter une charte valeurs de la République et laïcité afin de lutter contre le communautarisme et on l'a fait appliquer. D'ailleurs, le RN a refusé de voter et de signer cette charte. C'est eux qui tiennent le double discours et qui sont ambigus.

La région n'a jamais financé d'associations extrémistes, nous avons aussi coupé toutes les subventions des associations, pas seulement proches des islamistes, mais aussi des Frères, ou qui tenaient des propos ambigus sur la République et nos valeurs.

J'ajoute que la gauche nous reproche au contraire de financer des "associations traditionnelles catholiques"

Valérie Pécresse est la première à avoir défendu les chrétiens d'orient, avant que monsieur Fillon prenne position. Récemment encore, elle a osé aller dans le Karabakh en prenant des risques pour sa sécurité car les routes sont régulièrement bombardés par les Azéris quand Zemmour, lui, est resté sagement planqué en Arménie. Vous parlez d'un courageux !!!

Damien Rieu a lui mené cette opération contre moi de façon quasi raciste afin de semer le trouble sur Valérie Pécresse.

Valérie Pecresse assistera ce dimanche au conseil national de lUDI. On sait que certains élus centristes -à commencer par le président du parti Jean-Christophe Lagarde– ont été accusés davoir surfer sur des votes communautaires afin de se faire élire dans les villes de banlieue. Les LR doivent imposer des conditions vis à vis de ceux de leurs alliés de centre droit concernés ?

Il est facile de porter atteinte à l'honneur d'un homme. Je vous rappelle qu'il a déposé des plaintes pour diffamation. Je vous rappelle également que Monsieur Lagarde est la cible des islamistes en raison de son soutien à l'imam de Drancy, Hassan Chalghoumi, l'un des hommes les plus menacés de France en raison de son combat contre l'islamisme. 

Ceux qui affirment cela devraient s'interroger sur les relations troubles entre Zemmour et Tariq Ramadan. J'ai été extrêmement choqué en découvrant dans son dernier livre toute l'amitié et le soutien que Zemmour apporte à celui que je considère comme un danger pour la France. D'ailleurs des journaux ont révélé que ces deux hommes avaient dîné en tête-à-tête et s'échangeaient des textos d'amitié et de soutien affectueux. Incompréhensible pour moi qui avais  témoigné en justice dans les années 90 pour le journaliste Antoine Sfeir qui avait accusé Ramadan de double discours et avait été attaqué en diffamation. Pointer du doigt l'islam et s'amouracher du petit fils du fondateur en Égypte de la confrérie des Frères Musulmans, c'est choquant pour un militant anti-islamiste comme moi.

Damien Rieu, qui dispose dune forte communauté Twitter dans les milieux dits identitaires, a rejoint Éric Zemmour et menacé les élus de droite qui attaqueraient le candidat de Reconquête de révélations sur de supposées turpitudes communautaristes. Quelles que soient les positions très claires de Valérie Pécresse aujourdhui, les LR et la candidate auraient-ils intérêt à un devoir dinventaire en la matière ?

Je ne suis pas un homme de partis, je suis un homme de valeurs, je ne m'occupe pas de ce qu'il se passe chez LR, je suis fidèle à Valérie Pécresse. Elle est en France la moins susceptible des personnalités politiques à avoir une quelconque accointance des mouvances. Elle a toujours fait preuve de courage, en s'exprimant librement à propos de la laïcité.

La France est le pays le moins raciste du monde, il vous offre, peu importe votre origine, religion parcours, handicap, la possibilité de vous réaliser. Les électeurs de monsieur Zemmour et de madame Le Pen, ne sont pas racistes, ils se trompent simplement.

Je la connais depuis qu'elle est ministre. Valérie Pécresse n'a jamais varié, elle est d'une droite Gaulliste et humaniste, forte. Depuis le début, elle a toujours eu un discours ferme sur l'immigration et la sécurité mais elle combat les discriminations, et ne comprend pas que l'on puisse différencier quelqu'un sur ses origines. 

Je constate que M. Zemmour attire de plus en plus des marginaux ou des gens comme ce Rieu, et je fais le constat suivant : tous les gens chassés de chez Mme Le Pen se retrouvent chez Zemmour. On l'a vu lors de son meeting à Villepinte, où encore lorsque des militants qui se revendiquent de lui tirent sur des cibles à l'effigie d'hommes politiques. Ce sont bien les agissements de mouvances d'extrême-droite violentes et nauséabondes, qui se retrouvent dans les idées de monsieur Zemmour.

Aujourd'hui, Zemmour a des gens dangereux autour de lui, dont des racistes.

Quels engagements prendre sur les sujets de laïcité vis à vis des électeurs de droite qui seraient dans le doute ?

Regardez ce que l'on a fait à la Région.  Demandez-vous pourquoi le RN a voté contre nous ? Lorsqu'avec Valérie Pécresse nous avons fait adopter la charte, nous avons eu toute la gauche et le RN contre nous. Heureusement que nous avions une majorité pour voter cette charte, qui nous a permis de limiter l'accès aux subventions publiques. 

Je considère que ceux qui veulent surfer sur l'insécurité, l'islamisme, et la haine du musulman n'apportent aucune solution. Et quant aux identitaires qui soutiennent Zemmour, ils crachent sur les valeurs de la France, ils renient l'histoire de France, et essaient de faire débuter une guerre entre Français. Finalement soutenir Zemmour c'est être assuré de faire réélire Monsieur Macron. 

En tant que présidente de la République, Valérie Pécresse n'acceptera jamais le diktat de la CEDH qui consiste à dire qu'un islamiste n'est pas expulsable. Elle sera intransigeante et combattra les extrémistes. Elle fera un vrai travail sur les fonctionnaires, on ne peut pas être fonctionnaire et combattre la France en même temps. Madame Pécresse n'hésitera pas, il y aura des mesures préventives et de l'action, pour faire en sorte que l'éducation soit assurée. Il faut une reconquête Républicaine au niveau éducatif.

Elle ira plus loin que tous les autres sur ces sujets importants, et elle le fera avec tous les leviers que l’état lui donne.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !