"Novembre" : suivez la traque policière des auteurs des attentats du 13 novembre 2015 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Novembre" : suivez la traque policière des auteurs des attentats du 13 novembre 2015
©

Atlanti-culture

"Novembre" : suivez la traque policière des auteurs des attentats du 13 novembre 2015

Au plus près des faits, formidablement documenté et haletant … De : CÉDRIC JIMENEZ Avec : JEAN DUJARDIN, ANAÏS DEMOUSTIER, SANDRINE KIBERLAIN, JÉRÉMIE RÉNIER…

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

THÈME

Au soir du 13 novembre 2015, une sonnerie de téléphone avertit le bureau de la brigade antiterroriste à Paris qu’une attaque, sans doute terroriste, s’est produite au Stade de France. Quelques secondes plus tard , tous les postes de ce même bureau se mettent à crépiter en même temps : d’autres attaques sanglantes ont également eu lieu dans plusieurs endroits de la capitale, dans les 10°, 11° ( notamment au Bataclan) et 18° arrondissements. De minute en minute, le nombre des victimes augmente (il sera au final de 130 morts  et de 400 blessés). La BRI, le RAID et la Sdat (sous-direction antiterroriste de la P.J.), tous les services spéciaux de la police sont réquisitionnés. Une course contre la montre s’engage pour retrouver les terroristes afin de les empêcher d’éventuellement récidiver. Le film reconstitue les cinq jours de la folle traque qui a suivi cette nuit d’horreur.

POINTS FORTS

Porter au cinéma « les attentats du 11 novembre » ? Oui, mais comment ?  Pour dire quoi? Montrer quoi ? Quand, un an et demi après le drame, le producteur Mathias Rubin propose au scénariste Olivier Demangel  (co-auteur de Neuf mois ferme) de réfléchir à la question d’un contenu et d’une forme de scénario, ce dernier, qui est aussi romancier (Station Service),  se rend vite compte que, par respect pour les victimes, il est hors de question pour lui de tomber dans le sensationnalisme, en reconstituant, par exemple, les scènes des attaques terroristes ou en incarnant  les victimes et les terroristes. Il décide donc de travailler sur « l ‘onde de choc des évènements, plutôt que sur leur choc » et après réflexion, prend le parti de raconter le gigantesque branle-bas de combat policier qui a suivi ces tragiques évènements, jusqu’à l’assaut de l’appartement où s’étaient cachés les coupables.

Quand on propose à Cédric Jimenez de réaliser le film, son scénario, précis, documenté, est presque achevé, mais le cinéaste lui apporte de l’amplitude. Il a réalisé Bac Nord, il excelle dans les thrillers et il sait, comme peu, entretenir un suspense en gommant  les émotions au profit de l’action. Ici, il nous embarque pour 100 minutes de traque qui passent à la vitesse de l’éclair.

Les policiers travaillant en équipe, le scénario reproduit ce schéma. Il n’y a donc pas de rôle principal dans ce film, uniquement des acteurs en participation. Sans doute impressionnées par le sujet, toutes les stars contactées ont répondu présentes. De Jean Dujardin (bluffant de charisme et d’intensité) à Sandrine Kiberlain, en passant par Anaïs Demoustier, Jérémie Rénier et Lyna Khoudri ( qui joue avec un calme impressionnant l’indic qui a permis de découvrir la cache des terroristes), tous ces comédiens-phare jouent avec une énergie et un  engagement total.

QUELQUES RÉSERVES

Aucune.

ENCORE UN MOT...

Décidément Cédric Jimenez est un cinéaste de défi. Après Bac Nord où il rendait un  spectaculaire hommage aux flics qui luttent contre les dealers des quartiers Nord de Marseille, il nous entraîne sur un sujet encore plus sensible et plus subtil à traiter : celui des attentats du 11 Novembre 2015. Concevoir ce nouvel opus lui aura demandé cinq ans, mais le résultat est là :  Novembre réussit à nous donner l’ampleur  de la traque sans précédent qui a abouti à la découverte de la cache des terroristes, et aussi la dimension de l’engagement sans faille des policiers malgré les circonstances épouvantables dans lesquelles ils ont dû travailler. Novembre aurait pu verser dans un sensationnalisme obscène, il est au contraire d’une tenue exemplaire, ce qui ne l’empêche pas d’être haletant.Un tour de force qui lui a valu une standing ovation lors de sa projection hors compétition au dernier festival de Cannes.

UNE PHRASE

« Sur un tel sujet, tous les choix sont difficiles. On est comme astreint à une forme de vérité. Faire le choix de la fiction est plus difficile encore que celui du documentaire : il faut trouver l’axe, le cadre, le point de vue dans lequel l’histoire va pouvoir avoir lieu. C’est pourquoi Novembre est une fiction qui ne repose pas sur la psychologie des personnages ou sur leur intimité. » ( Olivier Demangel, scénariste).

L'AUTEUR

Né le 26 juin 1976 à Marseille, Cédric Jimenez débute sa carrière cinématographique par le documentaire. En 2003, de retour en France après un long séjour à New York, il  signe Who's The B.O.S.S., un reportage sur le label de musique hip-hop qui a vu naître notamment NTM. Il participe ensuite à l’écriture de Scorpion (signé Julien Séri), qui porte sur la résurrection d’un boxeur thaï déchu

En 2012, il passe à la réalisation en co-signant, avec Arnaud Duprey, Aux Yeux de tous qui est sélectionné au Festival du film policier de Beaune. En 2014, il se lance seul  avec La French, un polar avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche qui s’inspire de l’assassinat du juge Michel dans sa ville natale. Le film obtient deux nominations aux César et connaît un vrai succès public avec 1,5 millions d’entrées.

Trois ans plus tard, c’est HHhH, avec un casting international, et en 2020, BAC Nord pour lequel il retrouve Gilles Lellouche. Présenté hors compétition à Cannes, le film réalise 2,2 millions d’entrées.

Novembre est le cinquième long métrage du cinéaste. Présenté,hors compétition à Cannes (2022), comme le fut  BAC Nord, ce film arrive sur les écrans auréolé du succès public et critique qu’il a obtenu à l’issue de sa projection sur la Croisette.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !