"Novecento pianiste" d'Alessandro Baricco : pas une seule fausse note... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Novecento pianiste" d'Alessandro Baricco est à découvrir au Théâtre du Lucernaire à Paris.
"Novecento pianiste" d'Alessandro Baricco est à découvrir au Théâtre du Lucernaire à Paris.
©

Atlanti-Culture

"Novecento pianiste" d'Alessandro Baricco : pas une seule fausse note...

"Novecento pianiste" d'Alessandro Baricco est à retrouver au Théâtre du Lucernaire à Paris.

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Novecento pianiste" de Alessandro Baricco

Traduction : Françoise Brun

Compagnie Les Ames errantes

Durée : 1h15

Mise en scène : Laurent Orry

Avec : Laurent Orry

INFOS & RÉSERVATION

Théâtre du Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs

75006 PARIS

01 45 44 57 34

http://www.lucernaire.fr/

Du 4 mai au 26 juin, du mercredi au samedi à 19h, le dimanche à 15h30

Notre recommandation : EXCELLENT

THÈME

Novecento raconte l’histoire de l’extraordinaire pianiste Dany Boodmann T.D. Lemon “Novecento“, dont le nom est déjà tout un roman, racontée par le trompettiste Tim Tooney, qui partagea plusieurs années de sa vie sur ce transatlantique et en fut le témoin privilégié.

Enfant abandonné sur un paquebot de croisière, le Virginaian, et trouvé par un marin du bord, il n’en descendit pas jusqu’à sa mort - il faillit le faire une fois … pour voir la mer - mais renonça au dernier moment de mettre pied sur la terre ferme.

Pianiste de génie, personnage d’une époque fantastique mais révolue (le début du XXème siècle, d’où le titre...), Novecento consacra toute sa vie à jouer sa musique dans l’espace clos du bateau, sans pouvoir ni vouloir affronter le monde environnant.

POINTS FORTS

Novecento est un monologue publié en 1994, que l’auteur situe lui-même à mi-chemin entre la pièce de théâtre et le conte lu.

Le comédien & metteur en scène a fait le choix de rester fidèle au texte original, à son rythme propre. Il nous restitue la dimension à la fois tragique et ironique de l’artiste, plus à l’aise dans son monde où son art et son imagination se déploient que dans le monde vaste et incertain des hommes.

Déjà mis en scène et interprétée par André Dussollier entre 2015 et 2019, la pièce est reprise par Laurent Orry qui fait lui-même en scène. À partir d’une scénographie minimaliste, il nous tient en haleine pendant toute la durée du spectacle. Passant du rire aux larmes, il incarne avec une profonde humanité et une grande générosité cette histoire du trompettiste le narrateur et de son ami Novecento.

QUELQUES RÉSERVES

Pas de réserve, tant ce spectacle réjouira tous les amoureux de théâtre, qu’ils aiment les beaux textes et / ou les interprétations magnifiques.

ENCORE UN MOT...

Novecento parle de condition humaine, et il n’est pas surprenant que Laurent Orry se soit approprié ce texte, dont il dit : « est-ce que parce que j’ai moi-même connu une période intense, durant laquelle j’ai créé mes propres spectacles et cherché à con jurer mes origines incertaines en me façonnant un parcours artistique et existentiel ? Ou parce que, vaincu moi aussi par l’adversité, la peur et l’isolement, j’ai vu sombrer ma compagnie et avec elles mes rêves de théâtre. »

UNE PHRASE

« Tu n’es pas vraiment fichu, tant qu’il te reste une bonne histoire à raconter et quelqu’un pour l’écouter.».

L'AUTEUR

L’Italien Alessandro Baricco est un romancier, essayiste, musicologue, présentateur de télévision, réalisateur et bien sûr homme de théâtre, bien plus connu de l’autre côté des Alpes qu’en France, et c’est bien dommage car son œuvre protéiforme mérite une attention particulière.

Né en 1958 à Turin, il travailla tout d’abord dans la publicité avant de publier son premier livre Château de la colère en 1991, puis de fonder une école de narration en 1994. Suivront ensuite de nombreuses œuvres sous différentes formes, qui ont fait dire à sa traductrice française : « Ce qui n’appartient qu’à lui, c’est l’étonnant mariage entre la jubilation de l’écriture, la joie d’être au monde et de le chanter, et le sentiment prégnant d’une fatalité, d’un destin. "

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !