Marcel Duchamp : un grand peintre, presque malgré lui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"La Joconde" détournée par Marcel Duchamp.
"La Joconde" détournée par Marcel Duchamp.
©Reuters

Atlanti-culture

Marcel Duchamp : un grand peintre, presque malgré lui

Marcel Duchamp n'a pas seulement joué un rôle important dans l'évolution de l'art du 20°siècle, il fut aussi un grand peintre.

Dina Bakhoum pour Culture-Tops

Dina Bakhoum est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Le thème

Marcel Duchamp compte parmi les grandes figures de l’art du XX ème siècle. On le connaît surtout pour ses ready made mais beaucoup moins pour sa peinture. Il faut dire que sa période picturale fut relativement courte, à peine trois ans, entre 1909 et 1912. Or, ce passage par la peinture n’en est pas moins essentiel, puisque c’est en cherchant à réinventer la peinture que Duchamp a construit tout son parcours artistique. C’est ce que le Centre Pompidou propose de découvrir à travers cette exposition.

A découvrir aussi en vidéo un partenariat Exposaparis / Culture-tops qui donne des repères sur l'exposition "Marcel duchamp, la peinture même", au Centre Pompidou (réalisation : Dina Bakhoum).

Points forts

1/ Toutes les peintures qui ont marqué le début de la carrière de Duchamp sont ici réunies et exposées aux côtés d’oeuvres d’artistes qui l’ont marqué. Ainsi, Manet, Picabia, Böcklin, Braque ou encore Emile Bernard furent autant de sources d’inspiration pour lui. Très rapidement, le caractère de Duchamp s’affirme: bien qu’ influencé par les cubistes, l’artiste se détache du courant, proposant sa vision singulière à travers des tableaux comme Nu descendant un escalier n°1 et 2. Ses oeuvres font l’effet d’une bombe et marquent son départ de la peinture. Ce qui surprend et qui est bien mis en avant dans l’exposition, c’est la vitesse à laquelle Duchamp passe du peintre « bonne élève » au peintre déserteur.

2/ L’exposition met l’accent sur le Duchamp iconoclaste, bohème et rebelle: ce qui est un point important pour aborder son oeuvre, qui est autant conceptuelle que complexe. Passionné de philosophie, de littérature, de mathématiques et d’échecs, Duchamp décide dès l’âge de 25 ans de quitter le peinture pour être bibliothécaire à Sainte Geneviève. C’est au cours de cette période qu’il médite son oeuvre célèbre le Grand Verre, 1915-1923.

3/ La salle dédiée au Grand Verre, qui est le clou de l’exposition, est très réussie : prenez bien le temps de lire les notes qui entourent l’oeuvre et d’écouter les voix afin de vous immerger dans l’univers bien particulier de Marcel Duchamp.

Points faibles

Pour ceux qui ne sont pas familiers de l’oeuvre de Duchamp, l’exposition peut être un peu frustrante dans la mesure où elle traite essentiellement des réflexions picturales qui l’ont menées à son oeuvre, le Grand Verre, 1915-1923.

En deux mots

Le parti pris du Centre Pompidou, de présenter l’oeuvre picturale de Duchamp, fonctionne : une exposition bien pensée, à taille humaine, qui réjouira toutes les personnes désireuses de mieux connaître l’oeuvre de celui qui est censé avoir tué la peinture.

Recommandation

BonBon

Infos & réservation

Centre Pompidou, place Georges-Pompidou, 75004 Paris (http://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cqpzoxR/rBA4Ky). Exposition ouverte de 11h à 21h tous les jours, sauf le mardi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !