Les loups reviennent. Mais au fait, que faire si vous en croisez un… ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Un jeune loup photographié au parc animalier de Sainte-Croix, dans le nord-est de la France, le 29 juillet 2021.
Un jeune loup photographié au parc animalier de Sainte-Croix, dans le nord-est de la France, le 29 juillet 2021.
©JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Retour du loup

Les loups reviennent. Mais au fait, que faire si vous en croisez un… ?

Après avoir été vu dans le Calvados et dans l'Eure mi novembre, un loup aurait été aperçu dans les Yvelines à la fin du mois. Le loup ferait donc son retour en Île de France près d'un siècle après sa disparition.

Agnès Quain

Spécialisée en éthologie du loup, Agnès Quain est présidente de la Fondation Jean-Marc Landry

Voir la bio »

Atlantico: Fin novembre, un loup aurait été aperçu en Île de France. Plus récemment, une meute a été aperçue dans la ville de Modane, en Savoie. Le loup se rapproche-t-il des hommes et rôdent-ils régulièrement près des habitations ? Qu’est ce qui l’y pousse ? 

Agnès Quain: En Europe le loup a toujours évolué à proximité des activités humaines. Des observations de ces grands canidés font de plus en plus la une des médias , suscitant craintes et questionnements auxquels il faut apporter des informations.

L’aire de répartition du loup a augmenté considérablement ces dernières années, ce phénomène est directement lié à la biologie de l’espèce et à son mode de fonctionnement social, les jeunes adultes quittent le groupe pour partir à la conquête de nouveaux territoires, ils se fixent lorsqu’ils trouvent leur partenaire pour fonder une nouvelle meute. Cette dispersion fait que ces individus patrouillent beaucoup tant en forêt, en montagne, en plaine qu’en zone urbanisée.

Ce rapprochement n’est pas motivé par un intérêt pour l’homme mais par la nourriture.

En hiver, les ongulés sauvages (cerfs ,chamois, chevreuils, mouflons) descendent des hauteurs pour investir les versants sud ou les fonds de vallée moins enneigés mais plus proches des habitations également, le cheptel domestique est aussi une source de motivation pour assurer la survie d’un ou plusieurs individus.

Le loup gris canis lupus lupus présent en Europe est comme tout animal sauvage très méfiant envers l’homme et la verticalité, il peut s’habituer à sa présence comme à toutes les autres composantes de son environnement mais ne cherchera pas le contact, même si certains individus sont plus curieux que d’autres il gardera une distance de fuite.

Le problème majeur à mes yeux dans ces situations d’approches est le risque d’interactions avec nos compagnons domestiques, il n’est pas rare que des chiens attachés en extérieur (donc sans distance de fuite possible) soient tués, un petit chien en liberté avec ses maitres en Italie a dernièrement  fait un buzz funeste sur les réseaux sociaux en étant capturé brutalement par son congénère sauvage….

Si un loup seul croise un humain, y-a-t-il des risques qu’il l’attaque ou va-t-il prendre la fuite ? La logique est-elle différente quand il est en meute ?

Si un loup croise un humain son intention première sera de prendre la fuite, il n’est pas plus  dangereux qu’un sanglier ou un cerf. En France la dernière situation d’ attaque de loup sur l’homme fut le fait d’un individu enragé en 1918.

L’homme n’est pas une proie pour le grand canidé, qu’il soit seul ou en meute. Depuis le retour de l’espèce en France  au début des années 1990, des milliers de rencontres sous formes d’observations visuelles  ont été enregistrées par des particuliers ou par l’OFB (Office de la Faune et de la Biodiversité), aucune confrontation entre les deux espèces n’a été recensée.

On ne peut affirmer qu’il y a un risque zéro, un accident peut arriver avec tout animal qu’il soit sauvage ou domestique

En cas de face-à-face avec un loup, quel comportement adopter ? Mieux vaut-il rester calme et immobile, s’enfuir ou être bruyant et menaçant ?

Le face à face avec l’animal reste exceptionnel et relève souvent du hasard ou l’animal sera tout autant surpris et déstabilisé que l’humain. La prudence est de mise pour les deux parties ! si vous tombez sur lui c’est probablement que vous êtes sur son territoire, il est donc de bon sens de ne pas être intrusif en voulant l’approcher ou en essayant de l’attirer avec de la nourriture.

Il faut rester debout, ne pas partir en courant (tout comme avec tout canidé car c’est la fuite qui déclenche la séquence de prédation), rester calme ne pas le quitter des yeux en prenant du recul si lui ne l’a pas fait avant vous, si toutefois l’animal se montrait menaçant à distance en grognant et en relevant la queue, il faut à ce moment là faire du bruit et même lui lancer des objets  tout en continuant de reculer. 

Si il adopte un tel comportement c’est probablement parce qu’il fait de la  protection de ressource (proie), qu’il est peut être blessé, ou se sent acculé. 

Y a-t-il des signes à observer dans le comportement du loup pour savoir s’il est dans une optique menaçante ou non ?

Le langage corporel du loup est du même type que celui de nos chiens domestiques, les signaux sont encore plus faciles à décrypter car plus francs. La tension se perçoit aisément avec un animal qui se tient très droit et raidi sur ses pattes, la queue redressée, associé souvent à une pilo-érection dorsale, des babines retroussées et des grognements, difficile d’ignorer le message !

Qui prévenir en cas de rencontre avec un loup ?

Il faut prévenir l’OFB de votre région qui activera son réseau de suivi pour venir recueillir des informations indispensables pour confirmer la présence de l’espèce, piégages photo, prélèvements pour analyses génétiques. 

La présence du loup déchaine bien souvent des passions et des extrapolations sans bien fondés, d’où l’ importance de faire remonter les informations qui seront traitées de façon scientifique et pragmatique.

Pour finir sur une touche un peu plus légère, je vous dirais que la première chose à faire après une telle rencontre est d’aller jouer à la loterie, c’est sans doute votre jour de chance !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !